Nous suivre Industrie Techno

« L’innovation de proximité est devenue essentielle pour les industriels », plaide Olivier Rochet, PDG et fondateur de Scallog

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« L’innovation de proximité est devenue essentielle pour les industriels », plaide Olivier Rochet, PDG et fondateur de Scallog

© Jonathan ALEXANDRE

La pandémie de Covid-19 a accélérée la robotisation de nombreux entrepôts pour répondre à un besoin fort de flexibilité. Pour Olivier Rochet, PDG du roboticien Scallog, spécialisé dans les AGV pour la préparation de commandes, les industriels se tournent désormais vers des acteur innovants de proximité pour déployer des solutions au plus proche de leurs attentes.

.

Industrie & Technologies : Avec la pandémie mondiale de covid-19, les solutions robotiques, notamment pour la gestion des entrepôts, ont le vent en poupe auprès des industriels. Comment analysez-vous cet intérêt nouveau ?

Oliver Rochet : Effectivement, la pandémie a incité certains industriels à franchir le pas vers l'automatisation de leurs entrepôts. Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour expliquer ce phénomène : dans un premier temps, lors du confinement, certains industriels ont voulu automatiser leurs flux pour continuer leur activité quand les conditions ne pouvaient permettre la sécurité de leurs employés. Depuis mai, l'approche est un peu différente : beaucoup doivent composer avec une activité en dents de scie, alternant des périodes de creux avec des pics. Les solutions robotisées de préparation de commandes, comme les AGV de Scallog, permettent de rapidement s’adapter aux besoins dans un contexte malheureusement encore très incertain pour de nombreuses branches de l’industrie.

Vous avez annoncé mi-août une extension de votre site de production situé à Nanterre. Est-ce pour répondre à cette demande nouvelle ?

En partie oui. Nous avions prévu, en début d'année, d’étendre notre activité de recherche et développement en faisant l’acquisition de nouveaux locaux. Mais face au contexte et à la demande, nous avons musclé notre atelier de production. Nous sommes ainsi passés d’un site de 600 m2 à 2000 m2. Cela nous permet désormais de produire 1500 à 2000 robots mobiles par an, contre 500 à 600 auparavant. Parallèlement, nous renforçons notre R&D avec le recrutement d’une dizaine d’ingénieurs en robotique et en applications logicielles qui viendront épauler les 55 salariés de la société actuellement en poste. Ce développement de Scallog à Nanterre est un signal fort adressé aux industriels de l'Hexagone, leur indiquant que les solutions innovantes existent à proximité.

Cette notion de proximité est importante selon vous ?

Avec la mise en berne des flux internationaux et l’émergence de besoins nouveaux en termes de flexibilité et de réactivité, l’innovation de proximité est devenue essentielle pour les industriels. Ils doivent pouvoir compter sur des partenariats technologiques forts et capables de s’adapter à leur besoins. La pandémie a été l’occasion de remettre en cause leur dépendance vis-à-vis des fournisseurs étrangers, tant au niveau des matières premières que des équipements. Notre effort de R&D vise à répondre aux  besoins spécifiques de nos clients, en apportant des solutions sur-mesure. Nous voulons être présents sur le plus de secteurs possibles, allant de l’e-commerce à l’industrie pharmaceutique, en passant par la gestion des pièces détachées pour l’automobile ou l’aéronautique.

Quelle sont vos principaux axes d’innovations ?

Nous innovons selon deux grands axes : les robots en eux-mêmes et la solution informatique centralisée qui les gère. Nos AGV sont filoguidés et atteignent une vitesse de 1,5 m/s dans les entrepôts. Nous les faisons évoluer pour répondre à des besoins nouveaux. Nous avons débuté la commercialisation en début d’année d’un nouveau robot baptisé « Flexy-Tote ». Il permet d’effectuer des transferts multi-bacs à partir d’une même unité AGV et d’augmenter ainsi la vitesse de préparation de commandes. Il remplace avantageusement les systèmes de convoyage traditionnels. Par ailleurs, nous rajoutons à notre logiciel de gestion centralisée de flotte des couches spécifiques selon les besoins des industriels. Nous travaillons par exemple sur l’intégration d’outils spécifiques à nos clients, comme la remontée d’informations issues de puces RFID.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Sony industrialise le capteur de vision événementielle de la start-up Prophesee

Grâce à la poursuite d’un partenariat avec Sony, le capteur de vision dynamique de la sart-up Prophesee accède à la[…]

« La filière Solutions Industrie du Futur ne pourra se développer qu’à partir des besoins des industriels », clame Olivier Dario, délégué général du SYMOP

« La filière Solutions Industrie du Futur ne pourra se développer qu’à partir des besoins des industriels », clame Olivier Dario, délégué général du SYMOP

Avec la signature du contrat de Filière « Solutions Industrie du Futur », l'impression 3D affiche ses ambitions industrielles

Avec la signature du contrat de Filière « Solutions Industrie du Futur », l'impression 3D affiche ses ambitions industrielles

[Global Industrie 2021] Universal Robots étend sa palette d’applications de cobotique industrielle

[Global Industrie 2021] Universal Robots étend sa palette d’applications de cobotique industrielle

Plus d'articles