Nous suivre Industrie Techno

L’innovation dans le guidon

L’innovation dans le guidon

Pibal est un vélo issu de l'open-innovation.

Derrière son apparente simplicité, le vélo n’a de cesse de se réinventer. Designers et ingénieurs se consacrent à le rendre toujours plus léger et robuste, plus ludique et voyant sur les routes, voire à le transformer en objet de science-fiction en le faisant voler comme dans E.T. !

Nous vous parlions dans un précédent épisode de notre série d'été sur les technologies des vacances du renouvellement du footing, avec l’arrivée sur le marché de capteurs communicants, embarqués dans les chaussures et reliés au smartphone. Le cyclisme est concerné au même titre, sinon plus, par les mutations technologiques.

Des matériaux et procédés novateurs

Côté compétition et côté grand public, les constructeurs ont depuis longtemps adopté les matériaux composites, et particulièrement la fibre de carbone, pour alléger le plus possible la structure du vélo sans perdre en résistance mécanique. Un choix de conception qui transforme les procédés de fabrication. C’est le cas pour les vélos de la marque Braid, de l’allemand Munich Composites : leur cadre est ainsi fabriqué par tressage de fibres de carbone, ce qui réduit considérablement la complexité de la structure.

Certains constructeurs se tournent également vers les nanotechnologies, pour pousser plus loin l’allègement. Citons par exemple le vélo de compétition SLC01, du suisse BMC. Des équipes du Tour de France ont concouru avec ce vélo, dont le cadre comporte une résine dopée aux nanotubes de carbone. Enfin, l’introduction des composites est l’occasion d’intégrer des fibres naturelles dans la structure, comme le bambou ou le lin. D’autres sociétés industrialisent des concepts encore plus rustiques, comme le prototype Vélibois, dont le cadre est… en bois.

Design pratique et futuriste

Est-on si mal installé que ça sur un vélo ? A en croire les initiatives tournées vers le grand public pour repenser la forme du vélo, on serait tenté de le croire. Nous en avons récemment rapporté deux, basées sur l’open innovation : l’une, via le site jeparticipe.bordeaux.fr et le designer Philippe Starck, l’autre entreprise par la société Oxylane. Sur la plate-forme de financement collaborative américaine Kickstarter, les projets qui veulent révolutionner la pratique du vélo foisonnent : assise repensée, signalisation plus sûre ou « roues projecteurs » grâce à des LED.

Les équipements du cycliste sont aussi repensés : depuis plusieurs années, les designers réfléchissent par exemple à des concepts de casques pliables, pour en réduire l’encombrement. Issu d’une agence de design et financé via une plateforme collaborative, le casque Overade, qui tient dans la paume de la main une fois plié, devrait bientôt être mis en vente

Enfin, pour terminer sur une note légèrement moins sérieuse, n’oubliez pas de regarder le vélo prendre son envol :



Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles