Nous suivre Industrie Techno

L'innovation d'Airbus

franck barnu rédacteur en chef fbarnu@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

Airbus est aujourd'hui face à deux immenses défis. Le traditionnel défi technologique d'abord. Comme son concurrent Boeing, il se doit de réaliser la quadrature du cercle : construire des avions toujours plus complexes et mieux équipés et qui, malgré cela, doivent se montrer plus économes en énergie, plus silencieux et plus respectueux de l'environnement. Notre dossier (page 52) fait le point sur ces grands enjeux technologiques.

Le second défi, pour l'avionneur européen, est au moins aussi complexe : mettre enfin en place une organisation industrielle rigoureuse où les interférences politiques seront réduites au minimum et cela sans vexer personne.

Les récentes annonces du PDG vont dans la bonne direction. Louis Gallois a détaillé, début juin, une nouvelle organisation du groupe en centres opérationnels d'excellence. Ils sont au nombre de quatre : "fuselage et cabine", "ailes et systèmes de propulsion", "empennage" et "aérostructures et équipements".

L'originalité de ce découpage est de regrouper les usines de différents pays selon leur savoir-faire. Et de confier la direction de chaque centre à chacun des grands pays participants, centre qui aura de plus, à sa tête, un patron originaire du pays concerné. À l'Allemagne, les fuselages. Au Royaume-Uni, les ailes. À l'Espagne, l'empennage et, enfin, à la France, l'aérostructure.

La première réaction qui vient à l'esprit en découvrant cette organisation est : « Bon sang, mais c'est bien sûr ! Pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt ? » C'est le signe indubitable qu'il s'agit d'une innovation majeure.

Pourquoi n'y a-t-on pas pensé plus tôt ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0890

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies