Nous suivre Industrie Techno

L'informatique embarquée a le vent en poupe

Philippe Pélaprat
L'informatique embarquée a le vent en poupe

PC à la carte petit format > Cette carte électronique d'à peine 10 cm de côté (format PC/104-Plus) est un ordinateur fabriqué par le suisse Digital Logic. Animé par un processeur Intel Celeron ou Pentium, cadencé de 600 MHz à 4 GHz, il s'intègre dans des équipements de télécommunication, médicaux et métrologiques, aéronautiques, spatiaux, etc.

© D.R.

- Paris, 1er- 3 avril 2008. RTS a reflété la demande croissante en matière de solutions embarquées. Tendance reprise par M to M qui présentait les systèmes de communication des machines entre elles.

RTS Embedded Systems s'adresse essentiellement aux sociétés qui développent et intègrent des solutions informatiques pour des secteurs comme le transport, l'aérospatiale civile et militaire, les applications multimédias professionnelles et les télécommunications. On y trouve donc, à la fois, des composants et des logiciels, des moyens d'essais et de prototypage ainsi que des produits élaborés et prêts à l'emploi. Ce secteur, qui représente, rien qu'en France, plus de 2 000 entreprises, réalise plus de 4 milliards de chiffre d'affaires et a un objectif de croissance à deux chiffres à l'horizon 2011.

Côté conception, on relevait chez Altium, l'Innovation Station, un ensemble qui associe le logiciel Designer et la plate-forme matérielle reconfigurable NanoBoard, dédiée au prototypage rapide basé sur les dernières technologies mais permettant de conserver un niveau d'abstraction élevé. Chez Dspace, Systemdesk était présenté comme une approche nouvelle pour définir l'architecture des calculateurs multitâches pour l'automobile, puisqu'il permet de travailler selon la norme Autosar. La société Vector France proposait également des outils et des composants logiciels intégrant les avancées de la dernière version 3.0 d'Autosar, figée en décembre 2007.

Pour les industriels proposant des équipements embarqués, il s'agit de décliner des produits fonctionnels, en jouant à la fois sur une large variété de puissance de calcul, de formats physiques et de possibilités de connexion, tout en répondant de façon efficace à toutes les contraintes possibles : poids, volume, dégagement thermique, résistance aux écarts de température, aux agressions, à l'humidité et à la chaleur. D'où une grande modularité des offres en termes de performances et de form factor, caractéristiques de ce marché.

Des outils adaptés aux températures sévères

Le taïwanais Advantech, qui fêtait ses vingt-cinq ans d'existence en revendiquant un rôle de leader des solutions ePlatform, enrichit son catalogue de boîtiers embarqués avec la référence Ark-6310. Ce produit sans ventilateur est animé par des processeurs Pentium M 1,4 GHz ou Celeron 600 MHz et reste conçu pour recevoir des cartes mères industrielles de format mini-ITXT. Plus compacte et durcie, la référence Ark-4170/4180 travaille dans des gammes de températures sévères. Le châssis industriel 4U ACP-4360/62 accueille pour sa part des cartes aux formats PICMG 1.0 et 1.3 ainsi qu'ATX. Six emplacements pour disques 3,5 pouces Sata extractibles à chaud sont disponibles, totalisant un potentiel de stockage de 1 To.

Équipé d'un processeur Intel Core Duo, l'eBix830/831-FL du groupe Axiomtek est un calculateur sans ventilateur communiquant par deux ports Ethernet Gigabit, six ports USB et deux interfaces Firewire. Il est dédié aux applications d'imagerie, comme l'affichage dynamique. Également chez Axiomtek, le contrôleur de terrain ICO-100 est un système de gestion de surveillance à distance, d'alarme, de diagnostic ou d'analyse de sécurité.

Chez Écrin Systems, le serveur Jade Runner se présente sous la forme d'une plate-forme 1U/19 pouces proposée en marque blanche aux fabricants d'équipements de télécommunications (analyse de QoS, sonde réseau, encodeur vidéo, passerelle IP, etc.). Pouvant tourner sous XP ou Linux et doté d'un processeur Core 2 Duo T7400 ou T2500, l'équipement possède en façade un afficheur LCD et un clavier de commande à six touches. Deux slots d'extension peuvent accueillir des cartes longues et la face arrière est richement dotée en connectique.

Des PC résistants aux vibrations

Chez Aaeon, commercialisée en France par le distributeur spécialisé Équipements Scientifiques, la série de PC durcis sans ventilateur et résistants aux vibrations se décline en seize modèles. Parmi ceux-ci, le dernier, l'AEC-6290, est doté d'un Core 2 Duo d'Intel cadencé à 2 GHz. IP Systèmes, quant à lui, démontrait les calculateurs embarqués de la gamme ThinkCore W300, des plates-formes compactes et non ventilées, prééquipées en Wi-Fi 802.11 a/b/g pour effectuer du contrôle industriel à distance. Matlog lançait pour sa part le PC embarqué MS-400 de Nagasaki, un ordinateur alimenté en 12 ou 48 volts continu et ventilé par convection naturelle. Chez IP Systems, la gamme de PC en boîtier aluminium non ventilé était proposée en Celeron M, Core Duo et Core 2 Duo. Elle est complétée par une offre de Panel PC incorporant une dalle TFT tactile de 5,7 ou 8,4 pouces, animés par un processeur AMD LX800 cadencé à 500 MHz.

Styrel Technologies annonçait également plusieurs Panel PC du taïwanais Portwell. Le Pard-S070T est un ordinateur tactile durci (IP65) de 5 cm d'épaisseur constitué d'une dalle TFT de 7 pouces et animé par Pentium M d'Intel. Il est richement doté en connectique filaire et incorpore des modules radio Wi-Fi et Bluetooth. Le Pard-S710T est plus grand (17 pouces) et tourne sous Core 2 Duo d'Intel.

Vers un monde d'objets connectés

Côté réseaux embarqués, Arion lançait Agoracom, un switch Ethernet "déterministe multiréseau" offrant aux industriels un moyen d'interconnexion temps réel entre équipements hétérogènes d'une même application, et cela, quel que soit le protocole utilisé. De son côté l'allemand Digi annonçait son module ConnectCore 9P 9215 sur processeur Arm9, doté d'interfaces flexibles et intégrant les protocoles réseau les plus avancés. Matlog proposait un modem Xbee Serie 2 de communication radio ZigBee, idéal pour constituer un réseau maillé (65 000 clients par canal) avec des portées de 40 mètres (120 m en extérieur) entre relais.

Le MatchPort b/g Pro de Lantronix, qui est représenté par Sphinx Connect, est un module Wi-Fi haute fiabilité pour l'informatique médicale (norme HIPAA), financière ou pour les applications gouvernementales. Il bénéficie de la technologie SmartRoam et supporte 802.11i et 802.1x EAP.

Le marché couvert par le salon M to M (machine to machine) est en phase de croissance exponentielle, avec des prévisions époustouflantes partant de 20 milliards d'euros, aujourd'hui, pour atteindre plus de 200 milliards en 2010 ! Selon l'Idate, on comptera 2 milliards de machines et 100 milliards d'objets communicants en 2010 qui généreront 10 % du revenu des opérateurs. En attendant ce monde d'objets connectés, EDevice présentait ainsi le SIM345, module GSM/GPRS quadribande du chinois SIMCom, intégrant la pile TCP/IP du français. EDevice lançait aussi le routeur GSM/GPRS RouteD230 et le BridgeD130 RTC/GPRS, deux boîtiers blindés dédiés aux communications avec les machines.

Enfin, Nomadic Solutions proposait pour sa part un modem intelligent pour la gestion de l'énergie et les automatismes ainsi qu'un enregistreur de données RS232 sur clé USB.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0900

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

Les paramètres de coupe améliorés de 30 %

conçu par Seco Tools, le système de tournage avec arrosage intégré refroidit l'outil et assure un bon cisaillement du copeau.Le système mis au point[…]

01/04/2009 | TOURNAGEInnovations
Innover pour réduire les coûts

Innover pour réduire les coûts

Dassault Systèmes rapproche l'ingénierie et la production

Dassault Systèmes rapproche l'ingénierie et la production

L'informatique "verte" à l'heure des économies

L'informatique "verte" à l'heure des économies

Plus d'articles