Nous suivre Industrie Techno

L'influence selon Boeing

FABRICE FROSSARD

La compétition entre les deux géants de l'aéronautique, Boeing et Airbus, se passe aussi sur Internet. Dans la saga de l'appel d'offres pour le renouvellement des avions ravitailleurs américains, Boeing ne ménage pas sa peine on-line. L'avionneur a ainsi lancé une véritable campagne de communication et de lobbying tous azimuts. Pour défendre ses intérêts et vanter les mérites de son avion ravitailleur, Boeing a créé deux sites dont le message principal ne fait pas dans la nuance : « Choisir Boeing, c'est créer 50 000 emplois en Amérique et la supériorité technique du KC-X. » (nom de code du modèle Boeing) Le site, entière-ment dédié aux ravitailleurs de Boeing, s'intitule « Les vrais ravitailleurs américains » (realamericantankers.com) et le second « Le ravitailleur des États-Unis » (unitedstatestanker.com).

Sur ces sites, outre des informations techniques et un journal en vidéo, le patriote trouvera une pétition à signer pour exiger du gouvernement Obama que le choix se porte sur le KC-X, mais aussi une lettre type pour envoyer au gouverneur ou au membre du Congrès représentant l'État de l'expéditeur. Bien entendu, une guerre de l'information ne serait pas complète, si les médias « temps réel » n'étaient pas utilisés. Chaque nouvelle information ayant trait positivement à la cause de Boeing sera ainsi relayée sur son fil Twitter dédié : http://twitter.com/ustanker sans oublier l'indispensable page Facebook.

Face à cette force de frappe, EADS a opté pour une attitude très discrète. Aucun site dédié n'a été développé, tout juste une page sur son site américain (www.eadsnorthamerica.com). Quelle que soit l'issue de cette affaire, dans la guerre d'influence entre les deux meilleurs ennemis, Boeing a largement pris le dessus sur son adversaire sur le Web.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0921

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

LA E-SANTÉ PEINE À DÉCOLLER

LA E-SANTÉ PEINE À DÉCOLLER

Elle a beau faire parler d'elle, la e-santé n'inspire pas les professionnels. D'après une enquête du Cercle des décideurs numérique et santé, les[…]

ÉCOLEAU

ÉCOLEAU

ESPION

ESPION

LA PENSÉE DU MOIS

LA PENSÉE DU MOIS

Plus d'articles