Nous suivre Industrie Techno

L'impression 3D permet de crocheter pratiquement n'importe quelle serrure

Julien Bergounhoux
1 commentaire

1 commentaire

- 28/08/2014 14h:54

Le problème c'est que certaines serrures sont très vulnérables au bumping, cette méthode viens se rajouter à la classique. Pour faire une bump key il suffit d'avoir une lime et une clef de la même version que la serrure à ouvrir rien de plus, il suffit de faire une recherche sur google avec bump key pour voir comme la sécurité parfois est très très relative.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

L'impression 3D permet de crocheter pratiquement n'importe quelle serrure

L'impression 3D n'en finit pas de conquérir de nouveaux problèmes. Et pas toujours à bon escient ! Un amateur de crochetage de serrures a développé une méthode de modélisation et impression 3D qui devrait permettre d'ouvrir presque tout type de serrure à partir d'une simple photo.

Un adepte du crochetage de serrures a mis au point une nouvelle méthode de "bumping" basée sur l'impression 3D. Le "bumping" n'est pas nouveau : il consiste en l'utilisation d'une clé spéciale, dite "de frappe" (bump key), que l'on tape avec un marteau tout en la tournant dans la serrure pour en faire sauter les goupilles et libérer la ligne de césure. La serrure est ainsi dévérrouillée (cliquer pour voir un schéma). Le bumping est une technique relativement simple qui permet en théorie d'ouvrir pratiquement toutes les serrures disponibles sur le marché, mais son gros inconvénient est qu'il faut une clé pour chaque type de serrure. Et les fabricants gardent jalousement les profils de leur serrure, justement pour s'assurer qu'ils ne tombent pas entre de mauvaises mains.

Seulement voilà, grâce aux progrès de l'impression 3D, un crocheteur ingénieux a mis au point une technique qui permet de créer les clés nécessaires au bumping à partir d'une simple photo de la serrure et d'informations techniques généralement disponibles sur Internet. Ces informations sont ensuite combinées pour former un modèle 3D de la clé désirée, et il ne reste qu'à l'imprimer. Un processus grandement simplifié par rapport à la traditionnelle méthode de fabrication de ces clés, qui sont en métal et qu'il faut limer avec précision. Surtout que le logiciel conçu pour l'occasion fonctionne presque automatiquement, et peut aussi fabriquer des duplicata de clés pour peu qu'on lui fournisse les bonnes spécifications.

Pour tester sa méthode, le crocheteur s'est attaqué à une serrure Zeiss IKON SK6. Une bump key classique en métal créée à partir d'une des clés existantes de la serrure n'a pas fonctionné. La clé en plastique fabriquée d'après la nouvelle technique, elle, a pu en venir à bout. Démonstration en vidéo :

L'intégralité des travaux sera présentée lors de la conférence LockCon 2014, qui se déroulera du 19 au 21 septembre 2014 à Sneek, aux Pays-Bas.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Au Sido, les start-up misent sur l'IA pour séduire l'industrie

Au Sido, les start-up misent sur l'IA pour séduire l'industrie

Les start-up n'ont pas manqué le rendez-vous du salon international des objets connectés (Sido) de Lyon pour présenter leur[…]

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

La première Ecole IA Microsoft de Lyon

La première Ecole IA Microsoft de Lyon

Plus d'articles