Nous suivre Industrie Techno

Interview

L'hydrogène ? Une révolution comparable à la création d'Internet !

L'hydrogène ? Une révolution comparable à la création d'Internet !

Pierre Etienne Franc - Air Liquide directeur advanced Business & Technologies.

© dr

Pierre Etienne Franc est directeur marchés et technologies avancés du groupe Air Liquide et Président du comité pour   l’hydrogène et la pile à combustible du programme Horizon 2020. Il a répondu aux questions d'Industrie & Technologies.

IT. Outre leur autonomie de 500 km, quels sont les avantages des piles à combustibles par rapport aux batteries ?

P-E. F. : Leur temps de recharge est de 3 et 5 minutes. De plus, elles ne rejettent rien et apportent le même confort de conduite qu'un véhicule classique. Les véhicules électriques dotés de batteries sont propres, mais pas sans émission, tandis que le cycle complet de l'hydrogène permettrait dans le meilleur des cas de les annuler. La filière hydrogène bénéficie des progrès du véhicule électrique avec batteries, dont la plateforme est identique à celui qui fonctionne à partir d'une pile à combustible (PAC).

 

IT. Produire l'hydrogène à partir d'électricité coûte pourtant de l'énergie...

P-E. F. : Le rendement de double conversion de l'électricité en hydrogène puis de l'hydrogène en électricité est de 30 %. Mais c'est une problématique de l'ancienne économie, car l'hydrogène peut être obtenu à partir d'électricité renouvelable, dont la lumière du soleil, gratuite, lorsqu'il est produit par électrolyse. La mobilité carbone, elle, coûte cher en termes d'impact sur la santé et l'environnement. L'hydrogène est une vraie révolution, il est à la transition énergétique ce qu'Internet a été pour les télécommunications.

 

IT. Le développement des infrastructures se fait à un rythme très variable suivant les pays. Pourquoi ces disparités ?

P-E. F. : Quelques pays ont pris de l'avance, notamment ceux où les constructeurs nationaux l'ont décidé. C'est le cas du Japon, guidé par Toyota. Le pays est engagé dans un processus global visant à irriguer en hydrogène l'ensemble de l'industrie et à l'utiliser pour de nombreux usages, domestiques, notamment à partir de piles à combustibles stationnaires. En Allemagne, un consortium de six acteurs dont nous faisons partie travaille à mettre en place un réseau de 400 stations d'ici 2023. Dans le monde, Air liquide a déployé une soixantaine de stations, dont plusieurs ouvertes au public. L'hydrogène ne concerne pas seulement les voitures. Aux États-Unis, plus de 5 000 chariots élévateurs sont déjà équipés de PAC. Les bus représentent aussi un marché intéressant, quoique de niche. Mais c'est bien le développement du marché des voitures qui permettra une baisse globale des coûts.

 

IT. Et en France ?

P-E. F. : Le développement de l'électromobilité en France peut prendre cinq à dix ans. Le problème est que les deux constructeurs ne sont pas aujourd'hui volontaires dans l'hydrogène. Un consortium s'est créé pour les industriels intéressés. Leur vision ? Construire un début de réseau d'ici 2020, avec des flottes captives, du type de La Poste. Cela passera par des solutions d'hybridation des voitures électriques dotées de batteries avec des piles à combustibles.

 

IT. Comment Air liquide peut-il contribuer au développement du marché ?

P-E. F. : Nous faisons deux milliards de chiffre d'affaires en vendant de l'hydrogène. Si 10 % de la flotte mondiale se convertissait à l'hydrogène, cela représenterait un marché de 100 milliards d'euros, soit presque deux fois le marché mondial des gaz industriels. Notre ambition est donc de vendre l'hydrogène à la pompe. Nous accompagnons la démarche de Toyota dans le cadre du programme Zero emission vehicle mis en place en Californie et au nord-est des États-Unis, grâce auquel s'est développé Tesla. Les entreprises y sont progressivement forcées de s'équiper de véhicules « zéro émission ». Une douzaine de stations, par exemple, installées sur le corridor Boston-New York permettra ainsi à Toyota de commencer à écouler ses véhicules.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0975

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles