Nous suivre Industrie Techno

L'hybride aux 24 Heures du Mans 2009 ?

Industrie et  Technologies
Peugeot a dévoilé un prototype de voiture course équipé d'un système hybride de récupération d'énergie cinétique lors des freinages. Il pourrait être engagé aux 24 Heures du Mans 2009. Un véritable banc d'essais avant d'arriver dans votre voiture.


Peugeot Sport a choisi la dernière manche des Le Mans Series qui se courait ce week-end à Silverstone pour dévoiler la 908 HY. Il s'agit d'un démonstrateur basé sur une 908 HDi FAP, deuxième aux 24 Heures du Mans 2008, équipé d'un système hybride de récupération d'énergie cinétique. Il préfigure ce que pourrait être la prochaine arme de Peugeot dans les courses d'endurance, mais son avenir dépendra du prochain règlement des voitures de la catégorie LMP1.



Dans une voiture classique, l'énergie cinétique des freinages est perdue, dissipée sous forme de chaleur dans les freins. La technologie HY permet de récupérer et de stocker une partie de cette énergie. Celle-ci est alors utilisée pour améliorer le rendement du véhicule de deux façons différentes :


  • - par augmentation des performances pour la même énergie consommée, en utilisant l'énergie récupérée en supplément de celle du moteur thermique ;
  • - par réduction de la consommation, tout en gardant des prestations équivalentes, grâce à l'énergie récupérée et rendue disponible.

Le système qui équipe ce démonstrateur est composé de trois éléments principaux :

  • - un moteur-générateur électrique d'une puissance de 60 kW, situé en lieu et place du démarreur et entraîné par la boîte de vitesses via une cascade de pignons ;
  • - des batteries qui permettent de stocker l'énergie via 600 cellules lithium-ion regroupées en 10 packs - 6 dans l'habitacle, en lieu et place de la batterie d'origine, et 4 dans le fond plat ;
  • - une électronique de puissance qui gère les flux d'énergie entre les batteries et le moteur-générateur.

La 908 HY peut se mouvoir de différentes façons :

  • - en mode électrique seul (par exemple dans les stands) ;
  • - en mode thermique seul ;
  • - en utilisant les deux motorisations combinées.

Sur un tour du circuit du Mans par exemple, les ingénieurs estiment que le système va récupérer de l'énergie pendant vingt à trente secondes. Une énergie que le pilote pourra utiliser :

  • - sous la forme d'un surcroît de puissance via un "boost" de 60 kW (80 ch) supplémentaires pendant environ 20 secondes à chaque tour, soit automatiquement lors des ré-accélérations, soit ponctuellement sur commande du pilote pour dépasser un concurrent ;
  • - sous la forme d'une réduction de la consommation, tout en gardant des prestations équivalentes, grâce à l'énergie récupérée rendue disponible, qui peut être estimée entre 3 et 5 %.

Michel Barge, directeur de Peugeot Sport explique : « la présentation de cette version hybride de la 908 HDi FAP s'inscrit dans la finalité de notre programme d'endurance, à savoir le défi sportif, certes, mais aussi en tant que constructeur automobile utilisant la compétition comme un creuset de recherche et développement pour la marque Peugeot. Ainsi après l'innovation représentée par l'utilisation de notre technique HDi FAP en compétition, l'utilisation des hybrides dans les épreuves d'endurance serait pour Peugeot l'opportunité d'en retirer une formidable expérience pour le développement des voitures de série. Bien entendu, l'usage de cette technologie dans les épreuves de 2009 dépendra du règlement technique de la catégorie LMP1 qui doit être édicté par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) ».

A l'essai dès 2009

Une participation que l'ACO envisage effectivement : « Nous avons des demandes de constructeurs et de concurrents concernant l'utilisation de systèmes de récupération d'énergie. Nous sommes bien sûr favorables à de tels systèmes. Toutefois ces équipements ne pourront être utilisés qu'en LMP1 ».
D'ailleurs l'ACO a publié ce week-end un communiqué où il donne plus de détails.

Ces systèmes de récupération d'énergie devront avoir les spécifications suivantes :

  • ? systèmes électriques uniquement utilisés, ou susceptibles de pouvoir être utilisés, sur les voitures de série ;
  • ? la puissance totale des moteurs électriques, la capacité de stockage de l'énergie, et la quantité d'énergie utilisée sur un tour de circuit, seront définies et contrôlées ;
  • ? ils devront respecter les critères de sécurité qui vont être définis par l'ACO avec l'aide des constructeurs et les critères de sécurités établis par la FIA pour les énergies alternatives ; 
  • ? des règles d'équivalence seront également mises en place pour maintenir l'équilibre de performance entre les voitures utilisant des nouvelles technologies et celles utilisant des technologies conventionnelles.

« Les voitures équipées de tels systèmes pourront être autoriser à participer à certaines courses en 2009 hors classement. Elles seront admises à concourir avec les autres voitures à partir de 2010 ».
Les 24 Heures du Mans resteront ainsi fidèles à leur tradition : être l'un des grands vecteurs d'innovation technologique de l'automobile en testant en course des concepts que l'on retrouve plus tard sur la voiture de monsieur tout le monde.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.peugeot.com & http://www.lemans.org

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Recyclage : l’IFP Energies nouvelles commercialisera en 2023 sa techno de dépolymérisation du PET

Recyclage : l’IFP Energies nouvelles commercialisera en 2023 sa techno de dépolymérisation du PET

À l’occasion d’un point presse, le 20 novembre, l’IFP Energies nouvelles a présenté ses avancées dans le[…]

Éco-conception : "Un levier puissant pour l'excellence du design", selon Marc Heude, responsable de l'éco-conception chez Thales

Dossiers

Éco-conception : "Un levier puissant pour l'excellence du design", selon Marc Heude, responsable de l'éco-conception chez Thales

Éco-conception : L'industrie se convertit à l'économie circulaire à marche forcée

Dossiers

Éco-conception : L'industrie se convertit à l'économie circulaire à marche forcée

Le captage direct du CO2 dans l’air intéresse de plus en plus les industriels

Le captage direct du CO2 dans l’air intéresse de plus en plus les industriels

Plus d'articles