Nous suivre Industrie Techno

L'habitat digitalisé vu par Saint-Gobain

L'habitat digitalisé vu par Saint-Gobain

A l’occasion des 350 ans de Saint-Gobain, Didier Roux, directeur de la recherche, du développement et de l’innovation du Groupe, présente quelques grands axes d’innovation vers lesquels évolue le bâtiment. 

Agé de 350 ans, Saint-Gobain ne regarde toutefois pas en arrière, mais en avant. Le leader mondial de l’habitat, né en 1665, a une ambition : rendre notre monde plus habitable. En 2014, l’effort d’innovation du groupe était de 400 millions d’euros, un chiffre qui dépasse largement la thématique de l’habitat (80 % du chiffre d’affaires), le groupe développant des matériaux pour des secteurs aussi divers que l’automobile, l’aéronautique, la santé, la défense et la sécurité.

Redonner la perception à l’utilisateur du niveau de confort de son habitat

En ce qui concerne l’habitat, le concept de "multi-confort" est au cœur de la stratégie d’innovation de Saint-Gobain, explique Didier Roux, directeur de la recherche, du développement et de l’innovation du groupe. « Nous voulons remettre l’utilisateur au centre et lui redonner la perception du niveau de confort de son habitat. Pour cela, nous développons des outils d’appréciation ou de diagnostic des conforts pour l’utilisateur, mais aussi pour les professionnels ». Des outils qui peuvent permettre en amont d’apprécier les résultats attendus en fonctions des solutions techniques choisies, ou imaginer des évolutions dans les bâtiments déjà construits selon le modèle mesures-diagnostic-prescription-contrôle.

Ces outils, dont le centre d'innovation dédié à l'habitat du groupe, le Domolab, présente plusieurs utilisations, sont imaginés pour être couplés avec le numérique. Ils pourront prendre la forme d'un thermostat intelligent pour mesurer la performance énergétique, ou d'une "dB-station" pour mesurer le niveau de décibels.

« Imaginez un restaurant dans lequel on enregistre l’ambiance sonore, présente Didier Roux. Nous réfléchissons à une application grâce à laquelle on pourrait rejouer le bruit  le lendemain et en apprécier les modulations en simulant un changement de matériau de cloison ou la présence d’un plafond acoustique ».  Outre le confort acoustique, sont concernés aussi les aspects de confort thermique, visuel, ou encore d’utilisation. La qualité de l’air est également un point de plus en plus important.

Le DomoLab, le centre d'innovations dédié à l'habitat de Saint-Gobain construit en 2011 offre un parcours de visite autour de modules sensoriels permettant d’expérimenter les sensations de confort et d’inconfort thermique, acoustique, visuel et esthétique. Il vise les cabinets d’architectes, les bureaux d’études, les constructeurs, les promoteurs, les industriels, clients ou non de Saint-Gobain. Ici, l'igloo de lumière pour expérimenter le confort visuel; et la forêt sonore sur le confort acoustique.

Rendre les matériaux "intelligents"

Outre la mesure et l’amélioration du confort, Saint-Gobain travaille toujours quant à l’habitat sur l’intégration de nouvelles fonctions dans les matériaux de construction eux-mêmes. « Un des axes que nous développons est le couplage entre des solutions classiques et des solutions capables de répondre aux sollicitations extérieures, qui devraient se multiplier avec l’arrivée des objets connectés. Nous insérons à l’intérieur des matériaux des capteurs qui mesurent la performance dans le temps des matériaux (humidité, isolation, etc.). Nous pouvons faire cela aujourd’hui grâce la baisse du coût des capteurs rendue possible par le boom des smartphones ». Un des marchés ciblés pour ces fonctions est celui des séniors. « Nous voulons prendre en compte dès la conception de l’habitat le fait que des personnes âgées y habiteront. Nous travaillons ainsi sur des sols qui peuvent détecter les chutes, ou des murs qui enverront des informations sur la santé des personnes, mais il s’agit encore de science-fiction, un habitat qui puisse permettre de mesurer les paramètres vitaux de la personne, telle que la température ».

Entre autres axes de recherches, Saint-Gobain travaille aussi sur la pile à combustible pour des applications à destination de l'habitat, le verre électrochrome, qui s'adapte automatiquement ou à la demande de l'usager à la luminosité, des pare-brise auto-dégivrants (ClimaCoat) ou encore des toits ouvrants lumineux (Sekurit)

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Des chercheurs de l’Université Rice ont obtenu un gain majeur en durabilité pour des cellules photovoltaïques en[…]

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Cyber-protection de la 5G, verre plié, bateau imprimé… les meilleures innovations de la semaine

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Fil d'Intelligence Technologique

Une « feuille artificielle » produit du gaz de synthèse à partir de CO2

Plus d'articles