Nous suivre Industrie Techno

L'étiquette RFID s'adapte à l'emballage

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

, ,
- La même étiquette de Tagsys s'utilise dans diverses applications grâce à une antenne imprimée sur l'emballage.

Une étiquette RFID unique pour l'identification de n'importe quel objet sur lequel elle est apposée. Tel est le défi que veut relever Tagsys avec le lancement de son concept "The package is the tag". Annoncé lors du salon RFID World, qui s'est tenu à Dallas (Texas) du 27 février au 1er mars, ce concept comprend deux éléments de base : une étiquette RFID standard de la famille AK (Adaptive Kernel pour noyau adaptable) et une antenne amplificatrice modulable incorporée directement à l'emballage de l'article à tracer.

« L'avantage de ce procédé est que le fabricant n'a pas à s'approvisionner avec différents modèles d'étiquettes d'identification radiofréquence (RFID) dont la géométrie et la taille de l'antenne sont adaptées à la spécificité de chacun de ses produits et de leur emballage », assure Elie Simon, PDG de Tagsys. Du coup, par l'effet de commandes d'une référence unique en volume, le prix à l'unité des étiquettes de la famille AK se situe entre 5 et 8 centimes.

Le nouveau tag AK est censé s'adapter à toutes les applications. Comme toutes les étiquettes RFID, il se compose d'une puce électronique pour la mémorisation de l'identifiant du produit à tracer, et d'une antenne en spirale. Mesurant 12 mm sur 8 mm, il sera le noyau commun à toutes les applications. Il s'appose sur une antenne amplificatrice qui est directement imprimée sur l'emballage. Ainsi, l'adaptation du tag RFID à l'application est réalisée directement lors du process de fabrication de l'emballage par l'impression de l'antenne avec une encre conductrice développée en partenariat avec Dow Corning.

Actuellement en cours d'évaluation

Tagsys conçoit la géométrie de cette antenne imprimée en fonction de l'application. Sa taille est variable selon la distance de lecture recherchée, la forme de l'emballage, la proximité des différents emballages dans le conteneur ou la palette, la vitesse de lecture/écriture attendue, etc.

La puce qu'intègre l'étiquette AK répond au standard EPC (Electronic Product Code) de génération 2. Elle opère sur la bande de fréquence UHF entre 800 et 916 MHz. L'association de ce tag à une antenne amplificatrice imprimable fait de ce concept « la première solution UHF pour l'identification d'objet, assure Elie Simon. Jusqu'à présent, les progrès des étiquettes UHF portaient sur l'augmentation de la distance de lecture et ne présentaient pas un très bon pouvoir de discrimination entre deux étiquettes placées à proximité l'une de l'autre. »

Le concept est actuellement en cours d'évaluation chez des clients et partenaires de Tagsys pour l'identification d'enveloppes, de bagages ou encore de vêtements. Les tags AK seront disponibles à la commande en grands volumes au cours du dernier trimestre 2006.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0876

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

La communication ultrasonique, en développement aux Bell Labs, permettra de passer un appel sans prononcer un seul mot.Vous recevez un appel[…]

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Plus d'articles