Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

L'Eté de Jean-François Prevéraud

Industrie et Technologies
Une fois n'est pas coutume ma 'semaine' va s'étendre sur une durée de deux mois, puisque j'ai choisi de vous résumer les principales nouvelles de la période estivale.

Du côté des sociétés

Agile Software, spécialiste des outils de GDT et de PLM à destination des industries électroniques a fait l’acquisition d’Eigner, spécialiste des outils de PLM plus généralistes d’origine germanique. Un mariage de raison du fait de la complémentarité des offres et des marchés desservis, ainsi que des zones géographiques couvertes. 

Agile très orienté vers les industries électroniques, ainsi que des industries impliquées dans les sciences de la vie, tant aux USA qu’en Asie, recherchait un partenaire lui apportant un réel savoir-faire dans le domaine des industries manufacturières et des biens d’équipements, fortement présent en Europe. Dans ces conditions, Eigner semblait être le candidat au profil idéal. La combinaison des revenus des deux sociétés approche des 100 M$, ce qui conforterait Agile dans sa sixième place sur le marché des éditeurs de PLM, en restant toutefois très loin derrière PTC qui est à plus de 220 M$, selon les estimations de CIMdata. 

Cette acquisition intervient quelques semaines après la reprise de certains actifs de MS2 société spécialisée dans les outils d’évaluation de programmes et d’optimisation de ressources allouées. 

Reste maintenant à envisager le futur. Il va tout d’abord falloir intégrer les différents produits, tout en ménageant les utilisateurs des différentes solutions. Ensuite, il va falloir rapidement développer les ventes. En effet, Agile a vu son chiffre d’affaires se tasser de 10% sur son dernier exercice fiscal, clos fin avril à 70,5 M$. Par contre, les pertes sont toujours aussi conséquentes, à 36,5 M$ (plus de 50 % du CA !).

Une mission difficile dans un marché qui selon CIMdata n’aurait connu qu’une croissance de 8 % en 2002 et qui ne devrait pas faire mieux en 2003. Reste que le trésor de guerre de 257 M$ actuellement en banque pourrait être en partie utilisé pour relancer la machine. 

Pour en savoir plus 
http://www.agile.com
http://www.eigner.com

http://www.cimdata.com

Profitant d’une embellie du marché boursier, l’Etat français vient de décider de vendre sa participation de 15,74 % dans Dassault Systèmes à des institutionnels, pour un montant d’environ 550 millions d’Euros. Cela ne change rien dans la stratégie de l’entreprise. 

Fluent, spécialiste de la mécanique des fluides, annonce un accord avec LMS, afin de coupler son logiciel d’analyse avec Sysnoise dans le but de renforcer ses capacités de simulation aéro-acoustique. 

gedas France, filiale du groupe allemand gedas (SSII du groupe Volkswagen) fusionne avec la SSII STI qu’elle avait acquise voici en juillet 2001. Cette dernière devient la Business Unit Finance de gedas France. 

Exception culturelle française ? Alors que tous les acteurs du PLM marquent le pas, l’éditeur français Lascom annonce une croissance de 40 % de ses prises de commandes sur le premier semestre autour de son logiciel Advitium. Des contrats significatifs ont en effet été signés avec le groupe agroalimentaire Sobedo, Alcatel Space Industries, les skis Rossignol, le groupe PSA ou encore le Conseil de l’Europe. Point commun de tous ces contrats, ils privilégient la gestion des processus, l’un des points forts d’Advitium. 

Star Informatic, leader belge des systèmes de SIG, prend une participation majoritaire dans le capital d’Apic SA, filiale éditrice de logiciels de SIG détenue conjointement par EADS et la Lyonnaise des eaux. L’objectif est de devenir le leader européen du SIG dans les années à venir. 

Tecnomatix Technologies spécialiste des outils d’ingénierie de process a fait l’acquisition des actifs de USData, un spécialiste des logiciels de supervision d’atelier et de MES. Il complète ainsi son offre dans le domaine du contrôle de la production. 

Du côté des nouveaux logiciels :

Alias dévoile imagestudio, une nouvelle application de rendu réaliste. Conçu pour les designers s’occupant de la modélisation de concepts, elle leur offre toutefois une très haute qualité de rendus photo réalistes pour leurs présentations. Le tout sans nécessiter une haute maîtrise technique et une longue pratique du logiciel. A côté de cette imagerie haut de gamme pour novice le logiciel StudioTools arrive en version 11 avec de nettes améliorations du processus de modélisation conceptuelle et de création des surfaces de classe A. 

Pour la petite histoire Alias redevient Alias. Alias Reasearch, après sa reprise par Silicon Graphic qui l’a marié en 1995 avec son concurrent Wavefront, était devenu Alias/Wavefront. Il change de nom pour devenir Alias avec une nouvelle identité visuelle. Un pas que les clients avaient franchi depuis longtemps puisqu’il y belle lurette qu’ils ne parlaient plus que d’Alias. Gageons toutefois que des cabinets de marketing ont dû se remplir les poches avant de trouver ce nouveau nom. 

Attention toutefois à vos carnets d’adresses, le site Internet s’appelle maintenant : http://www.alias.com 

Cadence Design Systems lance la version 15 de son environnement de conception de circuits électroniques. Traitant aussi bien les circuits imprimés que les boîtiers de circuits intégrés, elle permet d’implanter sous contraintes des interconnexions entre les trois composantes d’un système que sont le silicium, le boîtier et le circuit imprimé. Cette fonctionnalité permet aux concepteurs d’ordinateurs et de réseaux de réduire les cycles de développement par une étude concurrente dans les trois domaines qui augmente les chances de succès dès la première étude. 

Le spécialiste français du calcul et de la simulation numérique ESI Group va intégrer dans ses logiciels de crash et de sécurité des passagers destinés aux industries des transports, des technologies issues de l’éditeur américain EASI. L’objectif est de faciliter les processus de création des modèles, de préparation des données et d’évaluation des résultats par rapport aux contraintes réglementaires et aux alternatives de conception. 

CoCreate Software lance son outil de travail collaboratif en mode location sous le nom OneSpace.net. pour 120 $ par mois et par utilisateur, il devient facile pour de petites équipes de développement réparties sur plusieurs sites géographiques de travailler en temps réel sur un projet commun à moindre frais. Ce logiciel intègre la technologie .net de Microsoft. 

EDS PLM Solutions annonce la disponibilité d’Unigraphics NX2 dernière version en date de son logiciel de CFAO haut de gamme. L’éditeur annonce aussi l’arrivée d’un programme marketing baptisé Evolution 3D. L’objectif est d’aider les entreprises travaillant encore en 2D à franchir le pas vers le 3D et plus spécialement vers Solid Edge. Vous retrouverez tout l’argumentaire sur le site http://www.solidedge.com/solutions/evolve3d/

IBM entend lancer le PLM pour les PME en annonçant PLM Express. Il s’agit d’une offre complète intégrant : le matériel ; les logiciels ; les services associés et le financement. Cette offre vise les PME de 100 à 1 000 personnes dans les domaines des industries manufacturières (mécanique générale, composants mécaniques, pièces plastiques, outilleurs…). L’offre logicielle applicative est basée sur Catia V5 et Smarteam. Cela suffira-t-il à contrer la montée en puissance de Inventor, Solid Edge et SolidWorks qui offrent tous maintenant des outils de GDT, voire de PLM, intégrés avec le logiciel de CAO ? Rien n’est moins sûr. 

L’éditeur français Missler Software va utiliser le modeleur Parasolid d’EDS PLM Solutions au sein de son logiciel de FAO Goelan issu de la reprise de CN Industries. Un alignement sur la technologie utilisée par les autres logiciels de sa gamme TopSolid. 

Le leader de la simulation numérique MSC.Software signe un accord avec Biomechanics Research Group afin de pouvoir commercialiser au sein de son offre le logiciel LifeMod d’aide à la conception de prothèses orthopédiques. L’objectif est de proposer aux orthopédistes des solutions de simulation réaliste du fonctionnement prévu des prothèses qu’ils conçoivent. Pour cela, le logiciel Adams de simulation dynamique sera interfacé avec LifeMod. 

Du côté des nouveaux matériels

SGI proposera dès octobre ses serveurs et superclusters Altix 3000 pré-installés avec la version 8 de Linux Enterprise Server de SuSE. Elle supportera les 64 processeurs regroupés dans chaque Altix 3000. Il s’agit d’une première étape puisque SGI et SuSE prévoient pour l’année prochaine le support de 128 processeurs par système Linux.

Rappelons que les Altix 3000 sont dès à présent disponible dans des configurations allant jusqu’à 128 processeurs Intel Itanium 2 et bientôt 256 ou 512 processeurs. 

SGI annonce aussi la quatrième génération de ses systèmes de visualisation avec la sortie du système Onyx4 UltimateVision. Utilisant de 2 à 64 processeurs, il offre de 1 à 32 pipes graphiques et des performances 8 fois supérieures à celles de l’Onyx InfiniteReality avec une configuration d’entrée de gamme à 45 k€. 

Enfin, une nouvelle station de travail baptisée Tezro voit le jour. 20 % moins chère qu’une Octane elle offre des performances multipliées par 3, le tout à partir de 24 k€. 

Du côté des utilisateurs :

J’ai eu en ligne cette semaine Axel Krein, le responsable informatique d’Airbus que j’avais interviewé lors du Salon du Bourget. Il a tenu à nous apporter quelques précisions relatives au choix des outils stratégiques mis en place dans le cadre de l’approche PLM d’Airbus, dont je me suis fait l’écho dans la Semaine parue dans le N°33 de cette lettre, en date du 04 juillet dernier. 

'Certains voudraient effectivement voir Enovia faire partie de nos outils stratégiques. Ce n’est pour le moment pas le cas. Le choix des outils stratégiques que nous avons fait est le suivant : Catia V5 de Dassault Systèmes et Cadds 5 de PTC, pour la création des modèles 3D et la gestion de la maquette numérique ; Windchill de PTC pour la GDT '. Dont acte. 

A la semaine prochaine

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies, suit depuis 22 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il était jusqu’à une date récente rédacteur en chef de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : SolidWorks V6 c’est pour 2013 !

Je viens de rencontrer les dirigeants de SolidWorks à l’occasion de l’annonce de la version 2013 de leurs produits. Un rencontre[…]

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Ansys lance la Extended Multiphysics Simulation

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

La semaine de Jean-François Prevéraud

Les meilleures technos de 2012 : Le futur de la CAO est-il en marche ?

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

La semaine de Jean-François Prevéraud

PLM : Dassault Systèmes intègre le marketing dans sa panoplie

Plus d'articles