Nous suivre Industrie Techno

Mondial de l'Automobile 2012

L’Estaca au Mondial de l’Automobile

L’Estaca au Mondial de l’Automobile

Former des jeunes passionnés par l'automobile

© DR

L’école d’ingénieurs y exposera l’expertise des étudiants de sa filière automobile. Un secteur important pour l’école, puisqu’il embauche 41 % de l’ensemble de ses diplômés.

L’Estaca, l’une des rares écoles d’ingénieurs françaises qui propose une formation post-bac spécialisée sur l’ingénierie automobile, sera présente au plus grand rendez-vous mondial de l’automobile. Son objectif est de donner envie aux jeunes de découvrir les multiples opportunités offertes par cette industrie et de présenter aux professionnels du secteur le savoir-faire de ses étudiants avec des projets innovants.

Les enjeux auxquels l’industrie automobile est confrontée (désindustrialisation, délocalisations, nouveaux véhicules moins polluants et plus communicants, etc.) oblige l’Estaca à repenser son positionnement et à développer de nouvelles expertises. En effet, les écoles d’ingénieurs ont un rôle important à jouer dans ce nouveau paysage qui se dessine, tant d’un point de vue de la formation que de la recherche.

Indispensables à la R&D

D’après une enquête de l’Apec, 46 % des cadres ingénieurs recrutés en 2011 dans l’industrie automobile ont intégré les départements Etudes et R&D des grands constructeurs, équipementiers et des sociétés d’ingénierie. En effet, ces derniers ont besoin d’être accompagnés par des ingénieurs pouvant intervenir au niveau de la conception, mais également sur l’ensemble de la chaîne : matériaux ; moteurs ; systèmes embarqués ; etc.

L’Estaca a diplômé 126 ingénieurs en 2011, dans la filière automobile. Malgré la crise qui la touche, l’industrie automobile demeure un segment porteur pour les ingénieurs Estaca. Elle a accueilli 41 % des diplômés en 2012 (44 % en 2011 ; 21 % en 2010 - source enquête insertion Estaca 2012).

Le Centre de Recherche à l’Estaca travaille aux côtés des grands acteurs de l’industrie automobile afin de développer les nouvelles technologies qui feront l’industrie de demain. Il aborde des thématiques comme l’allègement des véhicules, les systèmes embarqués, la mécatronique, l’efficacité énergétique et l’impact environnemental des moteurs thermiques. La synergie Recherche-Formation permet des programmes en avance de phase sur les besoins de l’industrie et une stimulation des étudiants ouverts à l’innovation grâce aux contacts avec les enseignants-chercheurs.

Très proche des pôles de compétitivité spécialisés (MOV’EO, EMC2, iDforCAR, System@tic), l’Estaca est également membre fondateur de VeDeCoM (Véhicule Décarboné Communicant et sa Mobilité), l’Institut d’Excellence sélectionné parmi les investissements d’avenir pour inventer de nouvelles mobilités et de nouveaux véhicules moins consommateurs d’énergie et moins polluants.

L’Ecole a choisi de renforcer sa position auprès de l’industrie automobile en se rapprochant géographiquement des leaders du secteur avec l’implantation en 2015 de son campus principal à Saint-Quentin-en-Yvelines, près des centres de recherche de Renault, PSA, Valéo… et des sièges sociaux de Mercedes et BMW.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.estaca.fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

Renault a détaillé sa stratégie électrique eWays au cours d'une table ronde réservée aux médias[…]

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Comment ESI Group a permis à Volkswagen de concevoir 100% en virtuel le SUV Nivus

Mercedes en pole position de la simulation

Mercedes en pole position de la simulation

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Electronique de puissance pour l'auto : une opportunité à saisir pour la France

Plus d'articles