Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'essor des réacteurs modulaires

Philippe Passebon

Sujets relatifs :

,
Les projets de petits réacteurs nucléaires foisonnent. Ils tranchent avec le modèle actuel des réacteurs de grande puissance. Modulaires, construits en usine puis assemblés sur site, ces réacteurs flexibles inaugurent le passage du nucléaire à un modèle énergétique décentralisé et adapté aux besoins des pays émergents.

C'est une petite révolution que s'apprête à vivre le monde de l'atome civil. De nombreux petits réacteurs modulaires (SMR, Small modular reactors) sont en développement dans le monde. Caractérisés par l' Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) comme des réacteurs de puissance inférieure à 300 MW électrique (MWe), ces SMR tranchent avec les dimensions des réacteurs de puissances de 900 MWe à 1 500 MWe qui caractérisent le paysage du nucléaire actuel. Quelques-uns de ces réacteurs innovants pourraient être déployés d'ici les dix prochaines années et inaugurer une autre manière de produire de l'électricité nucléaire. Le besoin croissant en énergie des pays émergents donne tout leur intérêt à ces projets permettant un investissement progressif et offrant plus de flexibilité de production. Ces nouveaux venus dans le nucléaire n'ont en effet ni les moyens d'acheter un EPR, ni un réseau assez important pour absorber une telle production.

Construits en usine, puis assemblés sur site

Les principaux projets de SMR s'appuient sur la même technologie que les EPR, la seule qui soit déployée à grande échelle : celle des réacteurs à eau pressurisée (REP). Mais à la différence des gros réacteurs qui misent sur les économies d'échelle, les porteurs de projets des SMR parient sur la standardisation et les effets de série pour faire baisser les coûts. « Les opérations de construction et de montage sur site des centrales traditionnelles conduisent à des durées de chantier synonymes de coûts élevés, explique Jacques Chénais, du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), et pilote du consortium SMR en France. Les SMR, avec l'ensemble du système turbine et de la boucle secondaire, sont construits en usine, puis transférés sur site pour être assemblés en plug and play. Ce mode de construction est directement inspiré des techniques de construction[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N° 0986

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles