Nous suivre Industrie Techno

L'ergonomie s'installe dans les usines

Mathilde Lagier

Sujets relatifs :

,
L'ergonomie s'installe dans les usines

L'atelier de tapisserie de Khol, fabricant de sièges pour les usines, bureaux et collectivités, recèle toute une panoplie de revêtements et de couleurs.

© D.R.

Pour protéger la santé du travailleur, assurer sa sécurité, ou encore s'adapter à son activité, le meuble d'atelier a su se diversifier. Mais il reste avant tout un outil de travail.

Moins exposé que la machine à café mais tout aussi essentiel à la vie de l'usine, le mobilier d'atelier. Il permet de ranger des documents, des outils, de déposer temporairement du matériel, de travailler debout ou assis... Et depuis quelques années, des meubles toujours plus personnalisables sont disponibles sur le marché.

En termes de modèles, on a l'embarras du choix. Un exemple : l'entreprise qui veut acquérir un nouvel établi peut choisir entre pas moins de treize modèles différents chez Ateliers System : en hêtre, avec plateau stratifié, avec pieds réglables, modulaire, etc. Le tout selon plusieurs longueurs et épaisseurs disponibles. Si c'est d'une servante dont elle a besoin, Facom lui en propose avec 5, 6, 7, 8 ou 9 tiroirs. Et ces deux sociétés ne font pas exception. Tous les vendeurs de mobilier d'atelier proposent un large panel de meubles aux acheteurs. En outre, des éléments peuvent être rajoutés sur des modèles standards. Par exemple, un simple établi peut être étoffé à l'aide d'un coffre, d'un plateau, d'un cadre, etc. Chaque entreprise s'offre donc la possibilité de personnaliser à l'extrême son mobilier pour qu'il puisse correspondre exactement à ce dont elle a besoin.

Le client devient designer

Les fabricants ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Sur les sites Internet de certains vendeurs, on peut désormais créer le meuble que l'on désire - ou presque - grâce à un logiciel 3D. C'est le cas de la société Sofame. Cette entreprise propose en effet de créer virtuellement un meuble en utilisant le logiciel CAO Solidworks. L'utilisateur choisit différents éléments qui vont ensuite s'assembler à l'écran, sous réserve qu'ils soient compatibles les uns avec les autres. Le vendeur propose alors un devis, à partir de cet élément virtuel. « Les gens sont incontestablement attirés par ce genre de logiciel qui leur donne la possibilité de créer eux-mêmes leurs meubles et de les visualiser en 3D », explique Solidworks. Facom est allé encore plus loin. Sur son site Internet, à partir d'un autre logiciel 3D, il est possible de configurer entièrement son atelier, de façon virtuelle, avec des meubles que l'on aura choisis sur le site, après avoir rentré les dimensions réelles de la pièce.

Le mobilier d'atelier a su se diversifier. Il a également su s'adapter à son époque. Et quand le matériel informatique se transforme, le mobilier suit. Les nouvelles armoires informatiques de DL Industrie en sont un bel exemple. Daniel Lebrun, gérant de la société, explique : « Nos nouvelles armoires informatiques sont beaucoup moins profondes que les anciennes, puisque la majorité des écrans d'ordinateur sont aujourd'hui des écrans plats. » D'autre part, grâce à la miniaturisation des installations informatiques, il est possible de les déplacer dans l'entreprise. On trouve ainsi dans le commerce des meubles qui permettent la mise en place de matériel informatique sur chariot manuel ou motorisé.

Aujourd'hui, pour être dans le coup, le mobilier d'atelier doit être "ergonomique", terme utilisé allègrement par les fabricants. Effet d'annonce ou vraie avancée pour ces nouveaux types de meubles ? Isabelle Legastelois, de l'entreprise Ateliers System, explique : « Un meuble qui répond à ce critère doit rendre moins difficile le travail de l'homme. C'est l'objet qui va s'adapter à la personne et non l'inverse. »

Quand sécurité signifie santé

La santé de l'homme semble être au centre des préoccupations des fabricants. Et pour cause, les rapports sur la santé au travail pleuvent. On parle ainsi des troubles musculo-squelettiques (TMS), qui sont souvent dus à de mauvaises conditions de travail. Le nombre de cas dépistés aurait presque été multiplié par quatre entre 1997 et 2005, selon l'assurance maladie. Et selon un document du ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité, ce serait 25 % des travailleurs européens qui souffriraient de maux de dos. La cause ? Une mauvaise posture de travail. Un bon créneau, donc, pour les fabricants de mobilier d'atelier. C'est ainsi que l'on trouve dans le commerce des établis à hauteur de pied réglables pour s'adapter à la taille de l'employé, ou encore des sièges à assises et dossiers inclinables pour éviter le mal de dos. « Les entreprises sont de plus en plus demandeuses de postes modulables selon l'activité qui y est pratiquée et adaptables selon la personne qui y travaille », explique Sébastien Rebillard, gérant de la société Asema Aquitaine, revendeur de mobilier d'atelier.

Qui dit santé dit aussi sécurité. Selon Sébastien Rebillard, les entreprises sont aussi très demandeuses dans ce domaine. L'inspection du travail veille. Leader Systèmes a ainsi équipé ses armoires d'un blocage de sécurité limitant l'ouverture d'un seul tiroir à la fois, et empêchant ainsi le basculement vers l'avant du meuble. Autant de précautions prises pour limiter au maximum les accidents, pénalisant pour les employés et très coûteux pour les entreprises.

Si les meubles d'atelier ont tendance à se personnaliser, il y a en revanche peu d'efforts faits par les fabricants au niveau esthétique. Le meuble d'atelier reste avant tout un outil de travail, rarement plus. « Le design du mobilier est important seulement pour les sociétés qui ont vraiment les moyens », explique Esperanza Valverde, de Saifor France, société spécialisée dans le mobilier d'atelier moyen et haut de gamme.

En effet, qui dit design élaboré dit toujours note salée. Quant au nombre de coloris disponibles, c'est la même chose. Quatre coloris au choix sont au plus proposés pour un produit. Le meuble d'atelier a des couleurs sobres, souvent grises ou bleues. Il est fait pour durer, il lui sera donc difficile de répondre à la mode. Pour preuve, les armoires au style dit "intemporel" de chez Leader Systèmes.

Reste une interrogation. Toutes les entreprises sont-elles réellement devenues si demandeuses en matière de choix ? « Les entreprises peuvent parfois désirer du sur-mesure, mais il reste quand même une forte demande de mobilier standard », explique Daniel Lebrun gérant de DL Industrie.

Le jour où établis et dessertes d'atelier seront aux couleurs de l'entreprise n'est pas encore arrivé...

L'ESSENTIEL

- Les entreprises peuvent aujourd'hui acquérir un mobilier d'atelier sur mesure - Les meubles d'atelier ont tendance à être de plus en plus ergonomiques - Le mobilier reste avant tout utilitaire. Peu d'efforts sont faits au niveau du design et des coloris.

LES FABRICANTS SE METTENT (LENTEMENT) AU VERT

- Écolos les fabricants de mobilier d'atelier ? Oui et non. En ce qui concerne l'acier servant à la fabrication des meubles, il arrive qu'il soit électrozingué comme chez Edumatec. « Ce type d'acier nous permet de ne pas utiliser de solvants de dégraissages, néfastes pour l'environnement », explique Michel Laborde, directeur technique de l'entreprise. En ce qui concerne la peinture, l'époxy en poudre est de plus en plus employé. Et qui dit peinture en poudre dit absence de rejets de composés organiques volatils (COV), donc moindre atteinte à l'environnement. Céline Delbarre chef de produit chez Facom raconte : « Nous avons modifié complètement nos installations peinture il y a deux ans pour prendre un peu d'avance sur les nouvelles normes. Aujourd'hui nous n'utilisons que de la peinture en poudre sans aucun solvant. » L'environnement inégalement respecté Mais le respect de l'environnement n'est pas la principale raison de l'utilisation de ce type de peinture. « Cette peinture possède une meilleure tenue dans le temps et il y a moins de pertes », explique Florence Bouvier de Manuest. Certains fabricants, comme Edumatec, affirment ne pas avoir ressenti d'évolution dans leur façon de procéder, et d'autres disent avoir profondément modifié leurs pratiques : « La politique environnement, hygiène et sécurité du groupe auquel nous appartenons vise à respecter les règles environnementales, affirme Céline Delbarre de Facom, les bains de lavage sont recyclés, les déchets triés et retraités. » La société Saifor dit intégrer l'environnement dans ses activités. Elle possède de ce fait la certification ISO14 001, norme qui s'applique aux aspects environnementaux. Manuest pour sa part, qui utilise de la peinture en poudre depuis 2000, récupère ses eaux de rinçage, mais ne se dit pas pour autant écolo. « Je pense que l'on s'est amélioré en matière de respect de l'environnement, les gros changements ont eu lieu il y a quelques années déjà, aujourd'hui, les choses évoluent plus progressivement... »

LES PRIX MONTENT

- L'acier est le matériau de base utilisé par tous les fabricants pour la construction de mobilier d'atelier. Établis, armoires, pieds de table... Tous les meubles en contiennent. Et son prix ne fait qu'augmenter. Sébastien Rebillard, gérant de la société Asema Aquitaine, revendeur de mobilier d'atelier, explique : « La hausse des prix de l'acier subie fin juin est déjà la troisième de l'année. En temps normal, on fait face à une seule hausse par an, deux au maximum. » Ce phénomène serait directement lié à l'augmentation du prix des matières premières et de l'énergie. « Le matériau de fabrication des meubles étant de plus en plus cher, nos fournisseurs augmentent leurs prix, et nous devons donc aussi augmenter les nôtres », résume Sébastien Rebillard. Fabricants comme revendeurs sont donc touchés. Daniel Lebrun, gérant de DL Industrie, a dû appliquer une hausse des prix de son mobilier d'atelier entre 5 et 9 % en septembre.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°HS903

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies