Nous suivre Industrie Techno

L’équipe Paris Bettencourt utilise la technologie Crispr pour lutter contre la tuberculose

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
L’équipe Paris Bettencourt utilise la technologie Crispr pour lutter contre la tuberculose

© Feng Zhang, McGovern Institute for Brain Research at MIT

[Associations - projets] https://www.industrie-techno.com/biologie-de-synthese.39795

Dans le cadre de l’iGem 2014, une compétition universitaire internationale dédiée à la biologie de synthèse, l’équipe Paris Bettencourt rattachée au centre de recherches interdisciplinaires (CRI) a mis au point de nouveaux outils pour lutter plus efficacement contre la tuberculose, responsable d’1,3 million de décès chaque année.

Les étudiants ont notamment développé un système de diagnostic fondé sur la technologie Crispr, qui permet de modifier très précisément le génome de cellules vivantes. Cette approche permet de détecter de manière rapide et précoce la tuberculose et les résistances associées. Les étudiants ont également modifié génétiquement une bactérie modèle afin de tuer spécifiquement le pathogène responsable de la tuberculose.

Grâce à leurs travaux, les étudiants de l’équipe Paris Bettencourt on remporté la finale de la compétition. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une étude parue dans Clinical Infectious Diseases le 13 avril indique que le bamlanivimab, l'anticorps monoclonal anti-Covid-19 d'Eli[…]

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

AstraZeneca : « L’erreur d’administration ne suffit pas, à elle seule, pour expliquer les cas de thromboses », estime Philippe Nguyen, président du GFHT

Plus d'articles