Nous suivre Industrie Techno

L'épissure des fibres optiques simplifiée

Philippe Pélaprat
L'épissure des fibres optiques simplifiée

© D.R.

Le procédé de PhasOptx utilise un dispositif à mémoire de forme pour aligner automatiquement les deux fibres et les maintenir en place sans colle.

Pour assurer la continuité optique entre deux fibres sans perte d'information, on utilise traditionnellement une épissure mécanique, deux connecteurs ou la soudure sous microscope. Avec son procédé Optimend, la société québécoise PhasOptx propose de relier deux fibres dans un minuscule "tuyau" constitué d'un alliage monocristallin de cuivre et d'aluminium traité pour offrir une élasticité de 15 à 25 %. Le conduit est en effet fendu dans sa longueur afin d'élargir momentanément l'orifice pour y glisser les cheveux de verre. La rétractation instantanée du métal aligne passivement les coeurs des fibres et les maintient en place sans colle. L'opération est réversible, le dispositif réutilisable et ses caractéristiques physiques se maintiennent dans une plage de températures variant entre - 80 et + 200 °C.

À l'occasion d'une réunion de la Commission électronique internationale (CEI) en avril dernier, à Prague (République tchèque), l'équipe de PhasOptx a présenté des produits de présérie et dressé l'état d'avancement du processus d'industrialisation des épissures Optimend, travaux menés dans le cadre du programme Eurêka. Différents modèles d'épissure mécanique ont été produits pour relier des fibres monomodes et multimodes de 125 µm, hybrides de 230 µm ou plastiques de 1 mm.

Progresser encore en matière de micro-usinage

Il existe aussi une version à quatre trous, pour connexions parallèles, ainsi que des outillages de coupe (clivage) et d'insertion. Bénéficiant du soutien financier de plusieurs organismes canadiens et européens (comme le CEA), PhasOptx a aussi trouvé des partenaires industriels en Europe (SGS en République tchèque, Amplitude Système en France, etc.) pour développer un processus de production de grande série, indispensable pour entrer de façon concurrentielle sur le marché des télécommunications et du FTTH (raccordement optique de l'abonné). PhasOptx s'intéresse également au marché de la connectique pour les lasers de puissance, l'automobile et l'aéronautique.

La fabrication d'épissures miniatures en alliage à mémoire de forme nécessite de progresser en matière de micro-usinage et particulièrement dans l'usage du laser à impulsions femtoseconde et nanoseconde. Aujourd'hui, PhasOptx perce, à échelle industrielle, des trous de 120 µm de diamètre, d'une profondeur supérieure à 5 mm et avec une précision d'usinage de ± 2 µm. Mais l'entreprise utilise aussi avec succès des moyens de perçage et de sciage mécaniques de haute précision. Selon Mathieu Bergeron, le directeur ingénierie de PhasOptx, l'élaboration d'une méthode automatique de production et de contrôle en est à mi-parcours.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0900

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles