Nous suivre Industrie Techno

L'enzyme piège le CO2

T. M.

Sujets relatifs :

, ,
UN procédé enzymatique fixe le CO2 en ions bicarbonates. Aujourd'hui en laboratoire. En 2006, à échelle industrielle.

«L'anhydrase carbonique existe chez tous les organismes vivants. Chez les animaux supérieurs, cet enzyme participe à la respiration, en facilitant l'expulsion du gaz carbonique contenu dans le sang », explique Annick Brosseau, de la société québécoise CO2 Solution créée en 1997. En fait, l'enzyme catalyse la réaction CO2 + H2O <-> H+ + HCO-3, soit la transformation du gaz carbonique en ions bicarbonates. La double flèche indique que l'enzyme accélère de même la réaction inverse (désorption du CO2).

Il était tentant de mettre à profit cette réaction naturelle pour piéger le gaz carbonique des procédés industriels, gaz parmi les premiers responsables de l'effet de serre. Ce qu'a fait la jeune pousse québécoise, d'abord dans un réacteur de laboratoire (1 litre de CO2 par minute), puis dans un prototype préindustriel (150 l/min) financé par l'association de l'aluminium du Canada (Alcan, Alcoa...). Les réacteurs industriels verront le jour en 2006-2007.

« Des industriels vont s'équiper bien avant, dans le cadre de leur veille technologique », précise Annick Brosseau. Pour cela, il a fallu synthétiser l'enzyme : extrait du sang bovin, il coûte 60 000 euros le gramme... Puis, apprendre à le fixer sur les "ailettes" du bioréacteur, sans nuire à son rendement, par liaison covalente sur un support polymère. Que faire ensuite de ces ions bicarbonates ? « On peut les remettre dans la nature, par exemple comme fertilisants. Ou en réextraire le CO2 comme pour l'agroalimentaire. Soit encore précipiter ces ions en bicarbonate de calcium ou de sodium, des produits parfaitement neutres », conclut Annick Brosseau.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0856

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

L'usinage de prothèses dentaires se programmeSescoi a dévoilé, au salon Industrie 2009 de Lyon, une version de son logiciel de programmation d'usinage[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

MATÉRIAU

MATÉRIAU

TÉLÉCOMS

TÉLÉCOMS

Plus d'articles