Nous suivre Industrie Techno

L'environnement n'est pas une priorité pour le secteur de la construction

Ludovic Fery
L'environnement n'est pas une priorité pour le secteur de la construction

Les grossistes en matériaux négligent l'environnement

© DR

Selon une enquête menée par le Centre Régional d’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services (CROCIS), seules 17 % des PME du secteur des matériaux de construction en Ile-de-France estiment connaitre l’offre de services à laquelle elles peuvent prétendre dans le domaine de l’environnement. Elles sont également peu nombreuses à avoir des besoins spécifiques (9 %) et des projets à développer (14 %) sur ce thème.

Alors que la réglementation environnementale représente une forte contrainte pour leur activité, les entreprises de matériaux de construction connaissent mal les leviers pour améliorer leur propre impact sur l’environnement. C’est ce qui ressort d’une enquête du Centre Régional d’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services (CROCIS) menée auprès de cent établissements franciliens de matériaux de construction.

« Il y a un déficit d’information des PME sur les structures qui peuvent offrir un accompagnement sur le thème de l’environnement, comme la Chambre de commerce et d’industrie de Paris », commente Julien Tuillier, un des rapporteurs de l’enquête.

Autre point d’étonnement, le fait que ces mêmes entreprises aient peu de besoins ou de projets à développer dans le domaine de l’environnement, à l’heure où la nouvelle réglementation thermique, qui vise une consommation d’énergie primaire inférieure à 50 kWh/m²/an, entre en vigueur pour les constructions neuves.

Près de 70 % des PME interrogées déclaraient pourtant être au fait de la réglementation environnementale. Elles n’ignorent donc pas que cette-dernière représente aussi des opportunités de business : sur toute la durée de vie d’un bâtiment, on estime en effet que les matériaux de construction participent à hauteur de 15 % sur l'ensemble des impacts environnementaux.

Les paris ambitieux de la France et de l’Europe en matière d’efficacité énergétique paraissent difficilement tenables sans la contribution de ces mêmes PME. Mais il semble qu’il n’y ait aujourd’hui pas suffisamment d’incitations pour les impliquer. 

Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Navette autonome, laser ultra-puissant, vie des batteries… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

12/04/2019 | MITToyota
Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Longévité des batteries, Microsoft IA, laser ultra-puissant… les innovations qui (re)donnent le sourire

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Microsoft IA, cybersécurité IBM, ralenti vidéo… les meilleures innovations de la semaine

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Toyota et le MIT prédisent la durée de vie des batteries

Plus d'articles