Nous suivre Industrie Techno

abonné

L’énergie bêtavoltaïque pour faire rouler les voitures

Philippe Passebon

Une batterie nucléaire basée sur l’énergie bêtavoltaïque a été développée par des chercheurs de l’Université du Missouri. L'énergie bêtavoltaïque est une technologie de batterie qui tire son énergie d’une émission radioactive de particules bêta, c’est-à-dire d’électrons. Les électrons sont récupérés pour être ensuite transformés en électricité. Si la technologie n’est pas nouvelle - elle est étudiée depuis les années 1950 et sert déjà pour l’alimentation à long terme des satellites - les chercheurs l'ont renouvelée en utilisant un isotope du strontium en remplacement du tritium (un isotope de l’hydrogène, noté 3H).

D’habitude, les électrons sont récupérés avec des semi-conducteurs. Mais cette fois ci, les chercheurs ont utilisé un isotope radioactif plus lourd que le tritium, le strontium 90, et ont utilisé un milieu liquide. Le strontium émet des électrons qui provoquent une réaction électrochimique dans une solution aqueuse d'hydroxyde de potassium. Une électrode de dioxyde de titane nanostructuré (un élément des filtres solaires et bloqueurs d’UV) avec un revêtement de platine permet de recueillir et de convertir efficacement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles