Nous suivre Industrie Techno

L'emballage met le paquet pour être vert

Mathilde Lagier
Paris, 17-21 novembre 2008. Emballages écoconçus, machines toujours plus autonomes... Pleins phares sur la 38e édition du salon de l'emballage.

Au mois de novembre Paris est devenu pour une semaine la capitale mondiale de l'emballage. Quelque 100 000 visiteurs ont arpenté les allées du parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Le salon de l'emballage réunit tous les deux ans les professionnels du secteur autour de deux grands thèmes : "emballages et contenants" et "machines, équipements et services connexes". Cette année 2 200 exposants multisectoriels (luxe, beauté, santé, biens de consommation courante, cosmétique et alimentaire), ont permis aux visiteurs de découvrir les dernières innovations et grandes tendances du secteur. Pour sa troisième édition, le congrès "pack vision", offrant aux intéressés des débats et réflexions sur les enjeux marketing, économiques et sociétaux de l'emballage de demain, a attiré plus de 1 700 participants. Un service de rendez-vous d'affaires, les "Gold meetings" a permis aux visiteurs de rencontrer les exposants qu'ils avaient au préalable identifiés. Et, comme lors de la précédente édition, l'espace tendance a mis en lumière les innovations les "plus écocitoyennes", "plus rentables", "plus sûres", "plus pratiques", et "plus différentes".

Un emballage durable

Sans surprise, l'emballage "vert" a trôné sur le salon. Pour la première fois depuis sa création, deux espaces étaient entièrement consacrés à l'écoconception. Tout d'abord l'espace biomatériaux. Comme son nom l'indique, celui-ci regroupait plusieurs entreprises spécialisées dans la fabrication d'emballages à l'aide de biomatériaux et notamment de bioplastiques. Au sein de l'espace développement durable, différents acteurs ont présenté leurs solutions pour réduire l'impact des déchets sur l'environnement : recyclage, réduction de la production de déchets, etc.

Des sociétés d'aides et de conseils

Autre touche de vert sur le salon, l'émergence du conseil en développement durable. La société Nature Plast en est un bon exemple : spécialisée dans la conception de bioplastiques, elle offre aussi des prestations d'audit conseil dans le but d'accompagner les entreprises dans leurs projets de substitution des plastiques d'origine fossile par des biomatériaux. Dans cette même optique, le "Plastics ecodesign center", proposé par un consortium composé d'Allizé-Plasturgie, du Carma, de Proplast, et associant les compétences d'un réseau de partenaires franco-italiens, propose une aide à la conception de produits plastiques alliant innovation et respect de l'environnement.

Automatiser au maximum les machines, est l'objectif de la plupart des industriels européens. La tendance du "tout automatique" transparaissait en tout cas nettement sur le salon. Chez Méca Système, entreprise spécialisée dans l'emballage carton, les machines travaillent seules. Jusqu'alors, les consommables tels que colle et cartons devaient quand même être rechargés manuellement. Mais un nouveau mécanisme a été développé. Aujourd'hui il n'y a plus qu'une seule étape où l'homme intervient encore, c'est lorsqu'il faut changer le format du carton.

L'intégration des automatismes

Autre tendance forte, l'intégration des automatismes. Les clients semblent être de plus en plus demandeurs de ces systèmes tout en un. Pourquoi ? D'abord pour des questions de coût et de praticité : un seul logiciel gère l'ensemble du système. Mais aussi parce que les clients veulent des systèmes vraiment performants, ce que semble apporter ce concept. Vincent Laulanet, responsable d'activité chez Rockwell confirme : « Le fait de n'avoir à faire qu'à un seul fournisseur et donc à un seul interlocuteur, permet à ce dernier de maîtriser l'ensemble du système, jusqu'à la mécanique... »

LES BIOMATÉRIAUX PERCENT

Absents jusque-là, les biomatériaux font leur apparition dans le classement 2008 de l'Observatoire de l'emballage : les acheteurs d'emballage se mettent aux biomatériaux. Et sans surprise, les fabricants suivent. Selon le rapport de l'Observatoire, une grande majorité de ces derniers (60 %) pensent que les biomatériaux vont être de plus en plus utilisés pour la confection d'emballages. Source : Observatoire de l'emballage - Résultats 2008

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0907

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Le projet Bashycat permet de récupérer les métaux contenus dans les catalyseurs des raffineries et des centrales thermiques.Qui dit combustion[…]

01/04/2009 | ENVIRONNEMENTInnovations
Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

ÉNERGIE

Focus

ÉNERGIE

Des puces 200 fois plus rapides

Des puces 200 fois plus rapides

Plus d'articles