Nous suivre Industrie Techno

Fil d'Intelligence Technologique

L'électronique de puissance dans les starting-blocks

L'électronique de puissance dans les starting-blocks

© CEA/LETI

Pendant l'été, nous revenons chaque jour sur une innovation repérée et décryptée par la rédaction dans son service de veille techno quotidien, le Fil d'Intelligence Technologique.

Substituer le silicium dans les composants d'électronique de puissance en misant sur leurs équivalents en nitrure de gallium : c'est l'enjeu du projet MeGan, repéré dès la fin de l'année 2012 par la rédaction d'Industrie & Technologies.

Les semi-conducteurs au nitrure de gallium (GaN) sont de plus en plus étudiés. Ils pourraient disputer l’hégémonie du silicium dans le secteur de l’électronique de puissance. Avec les quinze partenaires du projet, Renault étudie jusqu'en 2017 la substitution  des composants d'électronique de puissance par leurs équivalents en nitrure de gallium (GaN). La production de tranches de 200 millimètres de GaN en conditions industrielles est testée à Grenoble, sur une ligne pilote du CEA Leti, grâce à des machines de déposition de silicium reconverties.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles