Nous suivre Industrie Techno

L’électricité de l’air, nouvelle source d’énergie ?

Thomas Blosseville
L’électricité de l’air, nouvelle source d’énergie ?

Capter l'électricité ambiante !

© DR

Des chercheurs américains veulent capter l’électricité présente dans l’air. Le but : alimenter en énergie les bâtiments et voitures électriques.

Capter l’électricité de l’air comme les panneaux solaires captent la lumière du soleil. C’est l’objectif de chercheurs aux Etats-Unis, selon une publication de l’Association américaine de chimie. Leur idée est de transmettre cette électricité vers les logements et les batteries des voitures.

Forte humidité

Dans leurs expériences, ils ont utilisé des particules de silice et de phosphate d’aluminium. Leur constat : la silice se charge négativement en présence d’une forte humidité et le phosphate d’aluminium positivement. L’eau de l’atmosphère accumulerait donc les charges électriques et les transfèrerait aux particules. Ils ont appelé ''hygroélectricité'' ce phénomène.

Inventer des collecteurs

Les chercheurs veulent désormais inventer des collecteurs pour capter l’hygroélectricité. Ils imaginent les placer sur les toits. Ces collecteurs seraient d’autant plus efficaces que le taux d’humidité est élevé, comme dans les zones tropicales. Mais la route est encore longue. Pour l’instant, les scientifiques testent la capacité de divers métaux à capter l’hygroélectricité.

Thomas Blosseville
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Dossiers

Calcul quantique : Silicium Grenoble mise sur la puissance de la microélectronique

Réunis au sein du consortium Quantum Silicon Grenoble, une cinquantaine de chercheurs et d’ingénieurs développent un[…]

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

Le plan quantique français est enfin lancé : tous les détails de cette stratégie à 1,8 milliard d'euros sur 5 ans

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

« Augmenter la productivité du procédé de chromatographie est l'un des graal de l’industrie chimique », lance François Parmentier, fondateur de Separative

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

La résonance magnétique nucléaire à très haut champ accessible aux industriels

Plus d'articles