Nous suivre Industrie Techno

L’efficacité énergétique, ce n’est pas que pour le bâtiment neuf

Hugo Leroux
L’efficacité énergétique, ce n’est pas que pour le bâtiment neuf

Des capteurs communiquants, sans fil et sans pile, mesurent les paramètres du confort (humidité, température, luminosité).

© DR

Le Programme collaboratif HOMES a pour but de doter chaque bâtiment de solutions pour atteindre une meilleure performance énergétique. Réunis en consortium sous l’égide de Schneider Electric, les 13 partenaires du programme viennent de dévoiler les résultats obtenus sur cinq sites d’expérimentation. A la clé, entre 22 % et 56 % d’économies énergétiques.

Piloté par Schneider Electric, le programme HOMES, qui a débuté en 2008 et devrait s’achever en 2012, regroupe treize partenaires industriels et acteurs de recherche. Objectif : concevoir des solutions pour optimiser l’efficacité énergétique des bâtiments existants.  En pratique, les partenaires ont cherché à développer des solutions sur trois axes de d’amélioration : réduire la demande énergétique dans chaque local sans nuire au confort ; optimiser la gestion des différentes sources d’énergie ; informer l’utilisateur pour modifier son comportement.

L’enjeu est significatif : En Europe, 40 % des consommations énergétiques sont issues des bâtiments tertiaires et résidentiels. Alors que la règlementation RT2012 durcit sensiblement les critères d’efficacité énergétiques pour tous bâtiments neufs, avec force préconisations techniques, le bâti existant reste de loin la principale source de déperditions.

Les partenaires ont ainsi identifié quatre sites d’essais de natures différentes pour éprouver leur dispositif : hôtels ; école municipale ; bâtiment tertiaire ; immeuble résidentiel. Après identification de la performance effective de ces sites et leur profil d’utilisation, ils ont déployé des solutions de monitoring et de pilotage zone par zone, ainsi que des interfaces de contrôle. La clé de l’optimisation énergétique réside dans le juste milieu entre un contrôle automatique et une main finale laissée à l’utilisateur pour définir ses propres paramètres de confort. Les résultats obtenus sur chacun de sites ont abouti à des réductions de consommations énergétiques comprises entre 22 et 56 %.

Outre l’utilisation d’équipements économes ou l’isolation de l’enveloppe du bâtiment, le programme innove dans l’utilisation de contrôleurs intelligents, intégrant des fonctions de contrôle embarquées, communicantes sans fil (via des standards de communication de type ZigBee) ou via des fils existants (courant porteur), et capable de s’interfacer les équipements existants.

Les partenaires du programme HOMES sont : CEA ; CIAT ; CSTB ; Delta Dore ; EDF ; INPG ; Philips Lighting ; Radiall ; Schneider Electric Somfy STMicroelectronics Watteco ; Wieland Electric.

Hugo Leroux

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les futurs trains à hydrogène français d'Alstom décortiqués

Les futurs trains à hydrogène français d'Alstom décortiqués

Alors que des trains iLint d'Alstom circulent grâce à de l’hydrogène sur les chemins de fer allemands depuis septembre[…]

Une cathode nano structurée améliore la performance des batteries sodium-soufre

Fil d'Intelligence Technologique

Une cathode nano structurée améliore la performance des batteries sodium-soufre

Vers 6, 10 et 20% d'hydrogène dans le gaz : les opérateurs gaziers donnent le tempo

Vers 6, 10 et 20% d'hydrogène dans le gaz : les opérateurs gaziers donnent le tempo

Selon l’AIE, le captage de CO2 est indispensable pour décarboner l’industrie mais reste trop cher

Selon l’AIE, le captage de CO2 est indispensable pour décarboner l’industrie mais reste trop cher

Plus d'articles