Nous suivre Industrie Techno

L'écran tactile se passe d'indium

Les nanotubes partent à la conquête des smartphones et des tablettes. Ils représentent une alternative économique à l'oxyde d'indium-étain (ITO), matériau de plus en plus rare et onéreux utilisé pour l'instant dans les écrans, plats et tactiles. En mélangeant des nanotubes de carbone et des polymères conducteurs, les chercheurs de l'Institut Fraunhofer ont élaboré un matériau aussi performant du point de vue électrique que l'ITO. Ce mélange se prête à un dépôt en couches minces et devient transparent après séchage. Il présente surtout l'avantage d'être bien moins cher car issu de matière organique, contrairement à l'indium qui fait désormais partie de la famille des métaux rares et stratégiques.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0930

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles