Nous suivre Industrie Techno

L’Ecole de design de Nantes Atlantique remodèle son second cycle

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
L’Ecole de design de Nantes Atlantique remodèle son second cycle

Passer d'une formation par spécialités à une formation autour de thématiques socio-économiques.

© D.R.

L’École redéfinit son second cycle autour de sept thématiques, en insistant sur les aspects managériaux pour placer le design au service de la valeur ajoutée de l’entreprise.

Après une année d’essai, en 2008-2009, l’Ecole de design de Nantes Atlantique lance officiellement sept programmes thématiques bâtis autour de pôles d’expertise qui confirment ses liens avec le monde professionnel. Cette réorganisation de l’enseignement du second cycle permet à l’école de se démarquer en proposant une spécialisation basée sur l’approfondissement de thématiques socio-économiques et non plus une spécialisation par métier (design d’espace, design produit, design graphique…).

Les sept programmes sont représentatifs de l’expertise d’innovation acquise par l’école sur plusieurs thématiques. Celle-ci est née de la recherche par le projet sur des problématiques socio-économiques contemporaines à l’occasion de partenariat avec des entreprises et des pôles de compétitivité, ainsi que lors des travaux d’étudiants.

Le programme Nouvelles pratiques alimentaires, par exemple, propose aux étudiants de se pencher sur l’évolution du goût et des pratiques liées à l’alimentation. Il est fort de l’expérience acquise grâce aux projets menés avec Bongrain, Seb, Charal, Valhrona, FagorBrandt ou le Cluster West… mais aussi des connaissances accumulées à l’occasion de recherches sur le pique-nique, le petit déjeuner, le matériel électroménager, l’espace de la cuisine, les aliments…

Les six autres programmes portent sur :
 

 

  • Nouvelles mobilités :sur les questions liées à l’évolution des produits et services pour la mobilité et les usages en mobilité ;
  • Innovation responsable : autour de la recherche des solutions pour répondre aux grands défis sociétaux (santé ; sécurité ; urgence ; vieillissement de la population…) ;
  • Mutations du cadre bâti : pour répondre aux besoins liés à l’évolution des espaces de vie et de travail ;
  • Interfaces tangibles : autour des nouveaux dispositifs d’interaction avec les systèmes d’information ;
  • Design et interculturalité : le programme forme les étudiants dans l’antenne chinoise de l’école (à Qingdao) aux processus de création dans un contexte socioculturel différent ;
  • Réalité virtuelle : une spécialisation dans la conception d’applications et services innovants en réalité virtuelle et augmentée.


Le travail des étudiants dans les différents programmes favorise l’émulation créative et la mutualisation des connaissances. Dans chaque groupe, les étudiants apprennent également à collaborer entre différents métiers du design.

Dimension économique et partenariats industriels

L’école confirme la dimension managériale de son enseignement de second cycle. « Nous formons non plus des créatifs, mais des professionnels de la création » affirme Christian Guellerin, directeur de l’école. Les partenariats avec les entreprises apprennent aux étudiants à ne pas perdre la dimension économique de vue et à placer le design au service de la valeur ajoutée. Lors de l’année 2008-2009 plusieurs entreprises ont confié des projets aux étudiants de second cycle ; il s’agit par exemple d’Orange dans le cadre du programme Interfaces tangibles ou de Support (group SEB) dans celui du programme Design et Interculturalité.

La formation de second cycle prépare les étudiants à tenir un rôle de management au sein de l’entreprise. Pour cela, « il faut dépasser la dimension technique des projets et accentuer la dimension managériale », estime Christian Guellerin. C’est ce qui est demandé aux étudiants, non seulement à l’occasion des partenariats, mais également lors du projet de fin d’études. Cette approche a permis à plusieurs étudiants issus de la promotion 2008-2009 de poursuivre leur travail suite à leur diplôme.

Jean-François Prevéraud


Pour en savoir plus : http://www.lecolededesign.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles