Nous suivre Industrie Techno

L’eau : les entreprises encore trop laxistes

Jean-François Preveraud
L’eau : les entreprises encore trop laxistes

Que feraient nombre d'industries sans eau ?

© DR

Selon une récente étude menée par l’Ifop pour Hydrelis, nombres d’entreprises demeurent insouciantes dans leur gestion de la ressource eau, pourtant indispensables à leurs processus. Un vrai risque industriel quand la moitié des départements sont déjà soumis à des restrictions à cause de la sécheresse.

La sécheresse est à nos portes et entraîne des mesures de restriction d’eau dans un département sur deux, pourtant l’eau, ressource vitale pour les process de nombreuses entreprises ne semble pas faire l’objet au quotidien d’attentions particulières de la part des industriels, à la différence des ressources énergétiques.

C’est du moins ce qui ressort d’une étude Ifop réalisée pour Hydrelis, fournisseur de solutions pour la maitrise de la consommation d’eau.

Cette étude met en lumière la perception, le comportement et la gestion des entreprises vis-à-vis de cette ressource, actrices peu associées aux problématiques de sécheresse, comme peuvent l’être l’agriculture et les particuliers.

Les dirigeants d’entreprise y expriment une véritable insouciance vis-à-vis de l’eau, tant dans son accès que dans sa gestion : 46 % estiment que l’eau n’est ‘‘pas du tout difficile d’accès’’ et seuls 12 % considèrent à l’inverse qu’il s’agit d’une ressource ‘‘difficile d’accès’’.

Par contre, ils perçoivent pour 78 % d’entre eux cette ressource comme coûteuse, mais elle suscite toutefois une vigilance moindre par rapport à l’électricité. En effet, près de 25 % des dirigeants ne prêtent pas attention à ce poste de dépense, contre seulement 4 % pour le poste ‘‘électricité’’. D’ailleurs 53 % des entreprises n’ont pas investi dans des systèmes leur permettant une meilleure gestion de leur consommation d’eau, même si 74 % d’entre eux estiment que la mise en place d’actions de meilleure gestion de l’eau leur permettrait de réaliser d’importantes économies financières.

Un manque d’information

Cette étude a aussi mis en lumière le manque d’information relative à la consommation d’eau. En effet, un tiers des dirigeants interrogés estime que leur entreprise est mal informée dans ce domaine et 40 % souhaiteraient l’être davantage. Les dirigeants d’entreprises se réfugient alors dans la mise en place d’actions peu engageantes (relevés de compteurs, surveillance de fuites éventuelles), ou pire, dans l’inaction malgré une véritable prise de conscience du problème.

Des chiffres qui montrent que la ressource en eau est considérée aujourd’hui encore par les entreprises comme un élément facilement accessible, aussi bien d’un point de vue quantitatif que financier. Une vue malheureusement à court terme.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.hydrelis.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

EDF investit dans PowerUp pour allonger la durée de vie de ses batteries dédiées au stockage stationnaire

EDF investit dans PowerUp pour allonger la durée de vie de ses batteries dédiées au stockage stationnaire

PowerUp a annoncé le 26 novembre avoir levé 5 millions d’euros, notamment auprès d’EDF. La start-up issue du CEA[…]

26/11/2020 | EDFCEA
[Cahier Technique] Avec le photovoltaïque organique, le solaire gagne en souplesse

[Cahier Technique] Avec le photovoltaïque organique, le solaire gagne en souplesse

Plastic Omnium veut conquérir le marché de la mobilité hydrogène en réduisant ses coûts de production

Plastic Omnium veut conquérir le marché de la mobilité hydrogène en réduisant ses coûts de production

Une membrane hybride pour une désalinisation plus efficace

Fil d'Intelligence Technologique

Une membrane hybride pour une désalinisation plus efficace

Plus d'articles