Nous suivre Industrie Techno

L'eau est recyclée et économisée

Stéphanie Cohen
Pour réduire ses rejets aqueux et sa consommation en eau, cette PME recycle ses effluents et utilise l'eau de pluie pour ses cuves de traitement de surface.

Qui l'aurait cru ? Le passage à l'euro aura eu un effet bénéfique et inattendu... sur l'environnement ! La société de traitement de surface Prodec Métal, installée à Canéjan en Gironde, a vu son activité largement augmentée par le cuivrage des centimes d'euros dont elle a obtenu une partie du marché. En conséquence, elle a dû revoir intégralement son process et trouver une parade pour réduire ses rejets aqueux. Dans son élan, elle décide de placer la barre très haut et se fixe comme objectif de ne plus avoir recours ni aux ressources naturelles en eau ni à la station de traitement communale. Une véritable gageure quand on sait que cette activité nécessite une quantité d'eau importante et génère des effluents fortement pollués.

La station de recyclage, qui a été élaborée avec le bureau d'études ECA (Environnement et chimie appliquée) à Lyon, fonctionne quasiment en circuit fermé. Les effluents sont traités différemment selon leur niveau de pollution. Les eaux de rinçage les moins concentrées sont dirigées vers une filière de déminéralisation composée de filtres et d'une résine échangeuse d'ions. À la sortie, l'eau déminéralisée est contrôlée pour sa résistivité et réutilisée pour les rinçages. Les eaux plus polluées sont, elles, transférées vers une filière de concentration par évaporation. Après distillation et concentration, l'eau récupérée est dirigée vers l'unité de déminéralisation pour être réutilisée alors que les boues de neutralisation, déchets ultimes de l'usine, sont envoyées vers un centre de destruction agréé. « À présent, nous recyclons quasiment toute l'eau de notre process et n'envoyons plus aucun déchet au réseau d'assainissement communal », souligne Verohanitra Andriamampianina, responsable hygiène - sécurité - environnement (HSE) chez Prodec Métal.

Une consommation d'eau réduite de 90 %

Mais ce n'est pas tout. Comme le recyclage ne peut être de 100 %, la société est obligée de recourir à de l'eau "neuve" pour ajuster ses cuves. C'est là qu'intervient toute l'originalité de la démarche. Pour ne pas faire appel au réseau d'eau urbain, Prodec Métal décide de mettre en place un système de filtration et de traitement des eaux de pluie, abondantes dans cette région. Ainsi, d'une pierre deux coups, la société devient quasi autonome et améliore la qualité de ses eaux de fabrication, diminuant ainsi le temps de travail au cours du rinçage. « Il s'agit d'une démarche globale remarquable pour une entreprise de moins de soixante salariés », souligne Laurent Thibaud de l'Ademe. D'ailleurs, les avantages économiques sont là : « Notre consommation en eau a été réduite de plus de 90 % et nous ne payons plus la redevance pour la détérioration de la qualité de l'eau, précise la responsable HSE. L'investissement de 610 000 euros, devrait être amorti en dix ans. »

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0853

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies