Nous suivre Industrie Techno

L'e-paper joue les caméléons

DÉVELOPPEMENT Philips a développé une peau électronique capable de changer de couleur à volonté. De quoi donner une fonction « caméléon » aux produits portables, aux murs ou aux vitres.

Lassé de la couleur de votre téléphone mobile ? Pas besoin de changer de portable. Avec la peau électronique e-Skin que Philips vient de développer, vous pourrez en modifier la couleur à volonté en agissant simplement sur un bouton. Cette technologie vise d'abord à habiller téléphones mobiles, baladeurs MP3 et autres gadgets portables pour leur donner une peau de caméléon. À plus long terme, elle pourrait aussi tapisser des surfaces plus grandes comme les murs ou les vitrages de nos habitations. Vous pourriez ainsi jouer votre propre designer en accordant la couleur de vos terminaux électroniques nomades aux vêtements que vous portez, ou en ajustant l'ambiance lumineuse à domicile en fonction des rayons du soleil.

 

Des microcapsules réagissent à un champ électrique

 

La peau e-Skin emprunte la technologie du papier électronique (e-paper), un type d'afficheurs électroniques qui fonctionne par réflexion de la lumière ambiante et qui ne consomme du courant que lors des changements d'affichage. Elle se présente comme un film souple formée par des microcapsules rouges, vertes et bleues prises en sandwich entre deux feuilles plastiques transparentes. Chargées électriquement, ces microcapsules réagissent à un champ électrique pour afficher la couleur et les motifs désirés. Pour réduire les coûts, le contrôle s'effectue, non pixel par pixel comme c'est le cas pour l'e-paper traditionnel destiné à l'affichage de texte, mais par zones entières.

Le fait que cette technologie ne consomme presque rien comme courant la rend particulièrement adaptée à des terminaux portables. Les chercheurs de Philips lui prédisent d'autres applications que la personnalisation du design. Elle pourrait servir de signal d'appel, le téléphone changeant automatiquement de couleur lors de la réception. Cette peau pourrait également être utilisée sur les bouilloires électriques : elle passerait du bleu au rouge quand l'eau devient bouillante. En imagerie médicale, la technologie permettrait d'adapter la couleur pour créer une ambiance apaisante et rassurer les patients pendant l'examen. Philips se dit d'ailleurs prêt à céder des licences de cette technologie à des industriels souhaitant l'utiliser sur leurs produits.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0918

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

L’association NAFEMS dédiée à la simulation et aux modèles numériques tient les 23 et 24 mars un[…]

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Plus d'articles