Nous suivre Industrie Techno

L'avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic s'est désintégré lors d'un vol d'essai, faisant un mort

Julien Bergounhoux

Mis à jour le 01/11/2014 à 08h40

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L'avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic s'est désintégré lors d'un vol d'essai, faisant un mort

© ABC7.com

L'avion spatial destiné au tourisme que Virgin Galactic développe depuis maintenant 10 ans s'est désagrégé en Californie au cours d'un vol d'essai après qu'une anomalie soit survenue à l'allumage de son moteur-fusée. L'appareil ne transportait que ses deux pilotes, dont l'un n'a pas pu s'éjecter et est mort dans l'accident.

L'avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic s'est disloqué vendredi 31 octobre au-dessus du désert des Mojaves en Californie lors d'un vol d'essai. Son avion porteur, WhiteKnightTwo (conçu pour emporter SpaceShipTwo à une altitude et vitesse suffisante pour qu'il puisse amener ses passagers à la frontière de l'espace), s'est lui posé sain et sauf.

Les deux appareils avaient décollé à 9h19 heure locale (18h19 en France). SpaceShipTwo avait été largué par WhiteKnightTwo 45 minutes plus tard, après avoir été amené à une altitude d'environ 13 700 m, pour tester son nouveau moteur-fusée. Le test était conduit par Scaled Composites (filiale de Northrop Grumman depuis 2007), société partenaire de Virgin Galactic et dont le concept SpaceShipOne (qui a remporté le Ansari X-Prize en 2004) est à l'origine du projet. Le compte Twitter de Virgin avait d'abord annoncé une anomalie lors du vol avant de confirmé le crash deux heures plus tard. D'après les premiers témoignages, l'avion se serait désintégré en vol peu de temps après l'allumage de son moteur.

Des équipes sous pression suite à de nombreux retards ?

Ce vol d'essai avec propulsion était le quatrième pour SpaceShipTwo, qui en avait réussi trois autres sans problème, deux l'année dernière et un en janvier cette année. Avant celui-ci, le véhicule avait déjà effectué 54 vols de test (dont 34 en vol libre) au total depuis sa conception. Ce vol avait cependant pour but de tester une nouvelle version plus puissante de son moteur-fusée hybride RocketMotorTwo, la précédente s'étant avérée incapable d'amener le véhicule assez haut dans l'atmosphère. Il utilisait pour la première fois en vol un ergol solide composé de polyamides thermoplastiques (des tests avaient précédemment été effectués au sol).

Plusieurs observateurs pointent néanmoins du doigt le fait que même ces modifications n'auraient jamais permis au véhicule d'atteindre l'altitude désirée de 110 km (soit 10 km au-delà de la ligne de Kármán, considérée comme la frontière entre la Terre et l'Espace). Lors de son dernier vol avec propulsion, en janvier, SpaceShipTwo n'était monté qu'à 21 641 m d'altitude (en volant à Mach 1,4), en ayant été lâché à 14 021 m par WhiteKnightTwo.

L'utilisation de protoxyde d'azote comme comburant était également critiquée depuis plusieurs années (notamment suite à la mort de trois ingénieurs lors d'un test au sol en 2007 au cours duquel un moteur avait explosé) par certains experts indépendants (l'IAASS, par exemple) comme présentant un risque trop important pour la sécurité de l'aéronef. Les causes exactes de l'accident ne sont cependant pas encore connues.

Ce système destiné au tourisme spatial, conçu pour emporter huit personnes au total (deux pilotes et six passagers), a connu de nombreux retards depuis son annonce en 2004 (la date originelle de lancement du service était prévu pour 2007). Pourtant plus de 700 personnes ont déjà réservé leur place à bord de ce service de luxe, pour lequel un billet coûte 250 000 dollars. Richard Branson avait récemment affirmé que son service débuterait pour de bon en 2015.

Un mort, un blessé grave

Virgin Galactic a indiqué sur son compte Twitter ne pas connaître l'état des deux pilotes présents à bord de l'appareil au moment du crash, mais d'après l'Associated Press, la police fait état d'un mort et d'un blessé grave (qui a réussi à s'éjecter de l'appareil).

Mise à jour : Scaled Composites a confirmé les faits dans un communiqué. Michael Alsbury, qui était copilote sur ce vol, est décédé dans l'accident. Peter Siebold, qui pilotait l'appareil et qui est également le directeur des opérations aériennes chez Scaled Composites, se trouve à l'hôpital. Il est conscient et sa vie n'est pas en danger.

Une vidéo et des images des débris de l'appareil (étalés sur plusieurs kilomètres) ont été publiées par plusieurs agences de presse américaines :

Richard Branson a annoncé qu'il se rendait immédiatement sur les lieux. De son côté la FAA, l'agence en charge d'administrer l'aviation civile aux Etats-Unis, enquête sur les causes de l'accident. Le NTSB (conseil national de la sécurité des transports) en fait de même.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Argos4 quitte les salles blanches de Soterem

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Vidéo ultra-ralentie, éolienne télescopique, Prisma… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles