Nous suivre Industrie Techno

La fabrique de l'innovation

L'automobile de demain selon Volkswagen ? Un smartphone à quatre roues

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 29/09/2014 à 11h34

1 commentaire

1 commentaire

- 24/03/2014 15h:46

Le groupe VW serait-il en manque d'inspiration, cette planche de bord est une pale copie de celle du C4 Cactus.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

L'automobile de demain selon Volkswagen ? Un smartphone à quatre roues

Le numérique va bouleverser le secteur automobile et Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen a lancé une adresse en ce sens en ouverture du salon allemand des technologies numériques, le Cebit. Pour lui, les consommateurs de demain voudront avoir de plus en plus la main sur leur voiture, comme ils l'ont aujourd'hui sur leur smartphone.

Nos voitures sont des ordinateurs roulants. Elles embarquent 1,5 kilomètre de câbles, disposent de plus de 50 unités de contrôle et une puissance équivalente à 20 ordinateurs personnels perfectionnés. Cette évidence (mais en est-ce réellement une ?), c’est Martin Winterkorn, le patron du groupe Volkswagen, qui la rappelait lors de la conférence inaugurale du salon allemand des technologies numériques, le Cebit. Selon lui, le secteur automobile fait face à un challenge : rendre la mobilité encore plus intelligente et plus connectée.

Pour le groupe Volkswagen, ce n’est pas seulement une intention mais déjà une réalité tangible : 9300 personnes travaillent chaque jour sur les technologies de l’information et près de 4 milliards de dollars sont investis chaque année dans l’IT. Lors de son discours, le dirigeant a présenté deux initiatives James 2025 et ‘’Future Tracks’’.

Présenté pour la première fois à Hanovre, James 2025 est un concept préfigurant ce que pourrait être l’intérieur des voitures autonomes demain. Le travail se concentre donc d’abord sur l’interface homme-machine et sur le confort à bord. Le prototype permet de voir comment se comportera le tableau de bord lorsque la voiture circulera en mode autonome par exemple.

 

La seconde initiative, "Future Tracks", était, elle, déjà connue. C’est un groupe d’études à long terme sur le futur de l’automobile et de ses infrastructures. « Future tracks doit nous permettre de trouver des réponses aux challenges majeurs auxquels notre industrie doit faire face, soulignait Martin Winterkorn lors de sa présentation au dernier salon de Genève. Avec ce programme, nous avons l’intention d’ouvrir un nouveau champ d’exploration nous permettant de réorienter radicalement notre vision de l’automobile et nos décisions.»

Ce groupe, qui regroupe des compétences diverses (des experts en production aux développeurs logiciels en passant par des spécialistes en stratégie), doit permettre à Volkswagen d’anticiper sur les nouveaux besoins des automobilistes. Martin Winterkorn en est persuadé : « L’un des principaux défis pour notre industrie sera de s’adapter plus rapidement à l’évolution des besoins des clients. Ils exigeront de nous une plus grande réactivité et une plus grande souplesse afin d’offrir précisément la bonne voiture avec la bonne technologie au bon moment. »

Ces changements ne doivent pas effrayer la planète automobile. Ils vont sans aucun doute pousser à raccourcir les cycles de développement classiques. « Le fait que la voiture soit en train de devenir un ordinateur portable va révolutionner nos organisations », assure le patron de VW. Selon lui, la numérisation de l’automobile va permettre aux  constructeurs d’offrir de nouveaux services aux clients et donc de trouver de nouveaux gisements de valeur ajoutée. Il pense ainsi que demain, l’automobiliste voudra gérer lui-même l’évolution technologique de son véhicule, en téléchargeant lui-même des mises à jour ou des fonctionnalités. En somme, l’automobile était un ordinateur roulant, elle va devenir un "device"… mobile évidemment !

Thibaut De Jaegher

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Mobilité hydrogène, Tchernobyl, prix Atos-Joseph Fourier… les meilleures innovations de la semaine

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Mobilité hydrogène : Plastic Omnium ouvre deux centres de R&D en Belgique et en Chine

Plus d'articles