Nous suivre Industrie Techno

L'automatisation révolutionne le 1er mai

Industrie et  Technologies

Productivité oblige, même le tri des brins de muguet n'est plus manuel, mais automatisé par une machine utilisant un système de vision industrielle de Cognex.

Offrir un brin de muguet "porte-bonheur" au 1er mai est une tradition bien ancrée dans "l'exception culturelle française". Chaque année les Français dépensent pas moins de 31 millions d'euros pour satisfaire à cette coutume. C'est donc un véritable marché avec derrière toute une chaîne industrielle, où la rapidité est de mise pour être prêt "juste à temps". Ainsi le tri des brins n'est maintenant plus manuel mais automatisé.

Pour cela, les sociétés Sterkelec, Avi et Mécaflor ont développé une machine pour le tri optique automatisé du muguet. Elle est équipée d'un système de vision industrielle couleur DVT de Cognex. Cette opération est particulièrement délicate car le muguet est une matière vivante et ne se "trie" pas comme un objet inanimé, loin s'en faut. Actuellement en fonctionnement dans la région nantaise, la machine de tri par vision permet de trier automatiquement jusqu'à 40 000 brins par heure, répartis en 7 catégories (Extra, Super, 1er choix, 2e choix, fleuri, ...).

Les sociétés ont développé des algorithmes de vision permettant, à partir du système DVT Cognex, d'optimiser la pertinence et la vitesse de ce tri optique : le système est ainsi insensible aux variations de couleur des tiges (plus ou moins claires selon les parcelles de culture) ; il assure une mesure fiable du diamètre du pied et des nuances entre brin vert et brin fleuri ; il détecte également les clochettes fanées.

Le système mis au point par les trois sociétés est ouvert et réutilisable pour d'autres applications en dehors de la saison du muguet. Et même si l'usage de cette machine est très bref et représente un investissement lourd, les producteurs de muguet qui l'utilisent ont été séduits par ses performances et le retour sur investissement quasi immédiat.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cognex.fr 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles