Nous suivre Industrie Techno

L'automate programmable s'adapte

M. S.

Sujets relatifs :

, ,
Modulaire, la plate-forme d'ABB Entrelec se personnalise suivant les applications.

Après plusieurs années d'accalmie technologique, l'automate programmable fait peau neuve. La plate-forme évolutive de l'AC500, qui sera dévoilée par ABB Entrelec lors du salon SCS, s'adapte ainsi rapidement aux différents besoins d'automatisation, du bâtiment à l'industrie agroalimentaire, en passant par la chimie. L'astuce ? L'utilisateur personnalise son système par simple remplacement de l'unité centrale ou par ajout de modules d'entrées/sorties.

Les modules se débrochent facilement, ce qui autorise un échange rapide sans décâblage. De même, le câblage est possible, sans la présence des modules électroniques qui peuvent être installés plus tard.

Disponible avec des unités centrales "micro", "midi" et "maxi", avec ou sans port Ethernet, l'AC500 assure jusqu'à sept communications simultanées. La plate-forme offre des options de diagnostic étendues avec signalisation par diodes électroluminescentes et affichage sur écran LCD. La plus petite unité centrale "micro" dispose d'une mémoire programme de 64 Kbits.

Un seul outil de programmation multilingue, basé sur le logiciel standard CoDeSys et conforme à la norme CEI 61131-3, suffit à toute la gamme, ce qui réduit les coûts de formation et d'assistance.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0883

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉLECTROMÉNAGER

Focus

ÉLECTROMÉNAGER

La cuisson vapeur à la recherche du goûtSeb veut redonner du goût à la cuisson vapeur en lançant le projet de recherche "saveurs vapeurs". Labellisé[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

Plus d'articles