Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'auto-assemblage basé sur un virus artificiel

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

,

Un procédé de synthèse biomimétique, basé sur un virus artificiel, a été développé par des chercheurs coréens de l’Institut des sciences et de la technologie (Kaist). Les chercheurs utilisent un virus, inoffensif, appelé gène viral M13, qu’ils ont modifié afin qu’il agisse comme un modèle pour assembler un matériau piézo-électrique, à savoir le titane de baryum (BaTiO3), détaille le site IEEE Spectrum.

En[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Réduire le coût de production des supercondensateurs en jouant sur l’insertion d’ions lithium. Voici ce que proposent des[…]

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Analyse

Elle traque les polluants de l'air intérieur

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Chez ArcelorMittal, l’IFPEN va capter le CO2 avec moins d’énergie

Solvay et Stratasys misent sur un matériau haute performance pour l'impression 3D

Solvay et Stratasys misent sur un matériau haute performance pour l'impression 3D

Plus d'articles