Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'auto-assemblage basé sur un virus artificiel

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

Un procédé de synthèse biomimétique, basé sur un virus artificiel, a été développé par des chercheurs coréens de l’Institut des sciences et de la technologie (Kaist). Les chercheurs utilisent un virus, inoffensif, appelé gène viral M13, qu’ils ont modifié afin qu’il agisse comme un modèle pour assembler un matériau piézo-électrique, à savoir le titane de baryum (BaTiO3), détaille le site IEEE Spectrum.

En[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Du graphène tiré de pneus usagés renforce le ciment

Et si les 800 millions de pneumatiques usagés produits chaque année n’étaient plus brulés ou stockés dans des[…]

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

TWB mobilise les laboratoires toulousains autour du projet BioImpulse pour une nouvelle résine adhésive biosourcée

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Avis d'expert

[Cahier Technique] Quand les matériaux industriels s'inspirent du vivant

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Dossiers

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Plus d'articles