Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'auto-assemblage basé sur un virus artificiel

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

,

Un procédé de synthèse biomimétique, basé sur un virus artificiel, a été développé par des chercheurs coréens de l’Institut des sciences et de la technologie (Kaist). Les chercheurs utilisent un virus, inoffensif, appelé gène viral M13, qu’ils ont modifié afin qu’il agisse comme un modèle pour assembler un matériau piézo-électrique, à savoir le titane de baryum (BaTiO3), détaille le site IEEE Spectrum.

En[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

La soie d'araignée pour des actionneurs de nouvelle génération

Des chercheurs du Massachussets Institute of Technology (MIT) ont découvert que les fils de soie d'araignée avaient la[…]

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles