Nous suivre Industrie Techno

L'assistant personnel adopte Linux

Ridha LOUKIL

Sujets relatifs :

, ,

Grâce à cette technologie, Sharp s'affranchit des systèmes d'exploitation mobiles sur le marché.

Sharp réinvente l'assistant personnel numérique en lançant le premier appareil du marché basé sur un moteur logiciel Linux. Le constructeur japonais ouvre ainsi une nouvelle voie dans l'informatique nomade et les portables.Jusqu'ici, trois systèmes d'exploitation mobiles, d'origine propriétaire, s'affrontaient sur le marché: PalmOS, Epoc et PocketPC. Au cœur des fameux assistants personnels Palm, le premier équipe aussi sous licences des produits chez Visor, Handware, IBM ou Symbol. Sony, un nouveau venu sur ce marché, l'a adopté sur son assistant Clié, commercialisé aujourd'hui seulement au Japon et aux Etats-Unis. Issu de Psion, le second est promu par le consortium Symbian qui réunit également Nokia, Ericsson, Motorola et Matsushita. A part les assistants de Psion, seuls deux terminaux hybrides téléphone mobile-PC de poche l'utilisent chez Nokia et Ericsson. PocketPC est la dernière version de Windows CE, optimisée pour les PC de poche. Au cœur des produits de Compaq, HP et Casio, il est également adopté par des produits faisant également office de téléphone portable chez Sagem, Siemens et Mitsubishi. Toshiba, un nouvel acteur sur ce marché, l'a choisi pour son premier assistant personnel Genio.En choisissant un système d'exploitation libre comme Linux, Sharp se place au dessus de cette mêlée. Son assistant, le Personal Mobile Tool, se destine à des applications professionnelles en entreprise. Il embarque une machine virtuelle Java, qui lui permet d'exécuter n'importe quelle application écrite dans ce langage et de télécharger plus facilement des logiciels (jeux, sonneries, etc...). Doté d'un écran en couleurs de 3,5 pouces, il dispose d'un vrai clavier mécanique caché par un couvercle coulissant. Gestion de l'information personnelle, synchronisation des données avec le PC, messagerie électronique, accès au Web en mode HTML, lecture de musique MP3... Le tout dans un appareil de 210 g. Il accepte deux formats de minicarte: la CompactFlash et la SD. On peut donc lui ajouter toutes sortes de fonctions disponibles sous forme de minicarte. Il sera commercialisé au début de 2002 aux alentours de 750 euros.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

#BuildforCOVID19 : l’OMS lance un hackathon express en ligne pour lutter contre la pandémie

#BuildforCOVID19 : l’OMS lance un hackathon express en ligne pour lutter contre la pandémie

Un hackathon en ligne d’à peine cinq jours. C’est le format qu’a choisi l’Organisation mondiale de la santé pour[…]

Pour bien commencer la semaine : La 5G et l'IA stimulent les dépôts de brevets européens

Pour bien commencer la semaine : La 5G et l'IA stimulent les dépôts de brevets européens

Supercalculateur, train à hydrogène et centrale à électrolyse…. Les meilleures innovations de la semaine

Supercalculateur, train à hydrogène et centrale à électrolyse…. Les meilleures innovations de la semaine

Passerelles IIoT, les médiatrices de l'usine 4.0

Passerelles IIoT, les médiatrices de l'usine 4.0

Plus d'articles