Nous suivre Industrie Techno

L’artillerie anti-dopage des JO de Londres

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

,
L’artillerie anti-dopage des JO de Londres

150 techniciens se relaieront pour faire fonctionner en permanence le laboratoire.

© DR

Cet été, la course contre la montre n’aura pas lieu que sur les pistes. Pendant toute la compétition, le laboratoire accrédité par l’Agence mondiale antidopage aura à traiter plus de 6 000 échantillons de sportifs, soit jusqu’à 400 par jour.

Localisé à Harlow, à quelques dizaines de kilomètres du principal stade où se dérouleront les JO de Londres, le laboratoire de contrôle anti-dopage a coûté plusieurs millions d’euros en équipement. C’est d’ailleurs la firme pharmaceutique GSK qui le finance.

Regardez dans cette animation le circuit d’un prélèvement effectué sur un athlète :


          


Ludovic Fery

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Ce 2 novembre se tient dans un format virtuel le colloque "Interface Cerveau-Machine" organisé par l'Académie des[…]

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

Plus d'articles