Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

L’Arche de Palmyre reconstruite au cœur de Londres

Jean-François Preveraud
L’Arche de Palmyre reconstruite au cœur de Londres

Miracle de la 3D, l'arc de triomphe romain de la cité antique de Palmyre détruit par Daech a été reconstruit au cœur de Londres.

© DR

Alors que la ville syrienne de Palmyre vient juste d’être reconquise, on découvre l’ampleur des destructions commises par Daesh dans la ville antique. Mais les scientifiques ont déjà à l’œuvre pour reconstruire ce patrimoine grâce aux technologies numériques. Ainsi un modèle exact à l’échelle 2/3 de l’arc de triomphe romain est-il déjà exposé à la World Heritage Week de Londres.

A l’occasion de la World Heritage Week qui se tient cette semaine à Trafalgar Square à Londres, l’Institute of Digital Archaeology (IDA) va exposer une réplique à l’échelle des 2/3 de l’arc de triomphe romain détruit par Daech au cœur de la cité antique de Palmyre en Syrie. Il s’agit pour cette institution de montrer comment le numérique peut aider à préserver ou tout au moins à conserver l’héritage d’un passé trop souvent mis à mal par les hommes.

L’Institute of Digital Archaeology a été fondée en 2012 par son actuel directeur général, Roger Michel de Cambridge (Massachusetts - USA), pour promouvoir la fusion des nouvelles technologies d'imagerie numérique et les techniques archéologiques traditionnelles. C’est une joint-venture entre l'Université de Harvard, l'Université d'Oxford et Dubai’s Museum of the Future, qui est destinée à fournir un moyen pour créer, diffuser et maintenir en libre accès des archives d'images épigraphiques de sites archéologiques souvent menacés, tant par des conflits que par des catastrophes naturelles.


     Une copie usinée par un robot dans du marbre égyptien à l’échelle 2/3, de 6 mètres de haut
                                 et pesant 11 tonnes, trône devant la National Gallery.

Ainsi son projet Million Image Database vise, en capturant sur le terrain des millions d’images 3D, à reconstruire virtuellement le paysage du Moyen-Orient et les grands symboles de son patrimoine culturel commun qui ont été détruits ou détériorés.

Outre la préservation numérique, c’est aussi un moyen de restaurer des objets ou des sites du patrimoine culturel mondial à un moment où un grand nombre d'objets irremplaçables sont sous la menace évidente d'être perdu pour toujours. Ainsi les données 3D issues des images épigraphiques de l’arc de triomphe romain ont été traitées pour servir à l’usinage robotisé des pierres permettant sa reconstruction en 3D par la société italienne spécialisée Tor Art. D’autres éléments sont quant à eux en cours de réalisation par impression 3D.

Enfin, l'archéologie numérique donne aux chercheurs le moyen de regarder des objets anciens d’une nouvelle façon, pour découvrir des inscriptions cachées, des lignes de peinture invisibles, les palimpsestes les plus faibles et de partager ces découvertes avec le monde.

L'archéologie numérique est aussi un moyen, dans un effort collectif de collaboration, de mettre notre identité culturelle et notre histoire commune à jamais hors de portée de ceux qui voudraient les détruire, les nier ou les détourner au profit de leurs idéologies. C’est le moyen de donner à l’humanité une force positive qui permet de reconstruire à l’infini ce que l’obscurantisme essaye d’éliminer.

Et ça c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://digitalarchaeology.org.uk & http://www.torart.com

L'usinage des piliers de l’arc de triomphe romain de Palmyre

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles