Nous suivre Industrie Techno

abonné

L'apprentissage automatique au service de l'anonymie des données

Juliette Raynal

Une méthode d’anonymisation des données pour allier sécurité et efficacité est en cours de développement au sein des Bell Labs d’Alcatel-Lucent. Cette initiative a été dévoilée à l’occasion des Future X Days, un événement annuel qui permet de mettre en avant les projets innovants du groupe.

Présentée par Maria Laura Maag, chercheuse en informatique au sein des Bell Labs, le projet Anonymisation adaptative de graphes vise à améliorer l’anonymisation des données des utilisateurs présentes dans des graphes (par exemple, des données issues de réseaux sociaux), tout en conservant leur utilité. Cela consiste à modifier les données afin qu’il ne soit plus possible d’identifier des individus à travers celles-ci. Seul problème : les méthodes d’anonymisation classiques, comme le changement du nom d’un utilisateur par un numéro, sont trop "naïves". Elles permettent de "désanonymiser"[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles