Nous suivre Industrie Techno

L’antenne-relais de téléphonie mobile se fond dans le paysage

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
L’antenne-relais de téléphonie mobile se fond dans le paysage

Le cencept d'antenne adaptative LightRadio d'Alcatel-Lucent

Alcatel-Lucent pense rationaliser le déploiement de réseaux mobiles avec un concept d’antenne-relais ultra compact et auto-adaptatif qui fonctionne sur différentes générations de technologies radio.

Alcatel-Lucent la présente comme une véritable révolution. La solution LightRadio, qui vient d’être présentée à Londres avec ses partenaires Freescale Semiconductor et HP, efface les traditionnelles antenne-relais qui pointent vers le ciel. L’antenne-relais de téléphone se réduit à un petit cube qui se glisse discrètement dans le paysage urbain.

La traditionnelle station de base, généralement installée au pied de chaque tour cellulaire, est décomposée en deux parties. D’un coté l’antenne proprement dite. Elle est réduite à petit cube. De l’autre, les fonctions de traitement. Elle sont disséminées dans un réseau virtuel de type Cloud.

Grâce à une technologie auto adaptative, l’antenne présente la particularité de supporter les différentes générations technologiques 2G, 3G et LTE, des générations qui utilisent aujourd’hui des antennes distinctes. L’antenne peut être installée sur un poteau, le mûr d’un bâtiment ou n’importe quel endroit disposant d’un branchement électrique et d’une connexion haut débit.

Selon Alcatel-Lucent, ce concept devrait réduire jusqu’à plus de 50 % la consommation énergétique des réseaux mobiles et d’autant le coût total de possession pour les opérateurs télécoms. Il sera proposé en test aux clients au second semestre 2011.

Le système choisit où il traite l'information

Le système LightRadio réunit dans un petit cube tenant dans le creux de la main un diplexeur, un système radio, un amplificateur et un dispositif de refroidissement passif. Il s’appuie sur un système sur puce (System-on-a-chip – SoC) développé conjointement avec Freescale Semiconductor. Il dispose d’une intelligence qui décide de l’endroit le plus approprié– dans l’antenne ou le réseau virtuel – pour le traitement de l’information.

D’importantes économies sont réalisées grâce à la réduction du nombre et du coût des paires de fibres optiques nécessaires pour prendre en charge le trafic entre l’antenne et le traitement centralisé dans le Cloud. Des algorithmes de compression uniques permettent de multiplier par près de trois la capacité de communication entre l’antenne et le réseau virtuel. En adaptant la charge à la demande grâce à une capacité de régulation ''élastique'', distribuée sur des plates-formes matérielles dispersées et partagées, les réseaux mobiles seront plus économiques, plus disponibles et plus performants.

La solution lightRadio d’Alcatel-Lucent se compose des éléments suivants :
 

  • antenne réseau active à large bande
  • tête radio distante multi-bandes
  • unité en bande de base
  • régulateur
  • solution de gestion commune SAM 5620
 
L’antenne réseau active sera entièrement disponible en 2012. D’autres éléments de cette famille de produits seront disponibles en 2012, 2013 et 2014.
 
Ridha Loukil
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Pourquoi la 5G est aussi une rupture en matière de cyber-risques ?

Pourquoi la 5G est aussi une rupture en matière de cyber-risques ?

Pour bien commencer la semaine : les promesses des puces électroniques bio-inspirées

Pour bien commencer la semaine : les promesses des puces électroniques bio-inspirées

"Les industriels doivent tenir compte du risque cyber lorsqu'ils testent la 5G", alerte Téodor Chabin, responsable sécurité d'un groupe français

"Les industriels doivent tenir compte du risque cyber lorsqu'ils testent la 5G", alerte Téodor Chabin, responsable sécurité d'un groupe français

Plus d'articles