Nous suivre Industrie Techno

L'ANSES demande un classement plus sévère pour le BPA

L'ANSES demande un classement plus sévère pour le BPA

Va-t-on vers une interdiction ?

© DR

L'Anses propose de déclarer le bisphénol A "toxique pour la reproduction".

L'Agence française de l'alimentation (AFA) a demandé "au niveau européen" un classement plus sévère du bisphénol A (BPA), qui ne serait plus toxique « suspecté » pour la reproduction, mais « toxique pour la reproduction », rapporte notre confrère Arnaud Jadoul, de la revue Emballages magazine, sur le site Internet de cette publication.

Cette initiative s'inscrit dans la continuité des travaux , rapports et avis de l'Anses sur cette substance chimique, considérée comme un perturbateur endocrinien, note, dans un communiqué en ligne, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Depuis 2002, le BPA fait l'objet d'un classement européen comme toxique « suspecté » pour la reproduction. La « proposition de révision du classement du bisphénol A, en vue d'un classement plus sévère de cette substance en tant que toxique pour la reproduction, au niveau européen » a été déposée auprès de l'Agence européenne des substances chimiques (ECHA).

Lire la suite sur le site de la revue Emballages magazine

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anticorps polyclonaux : Xenothera démarre l'essai clinique de phase 3 de son traitement anti-covid.

Anticorps polyclonaux : Xenothera démarre l'essai clinique de phase 3 de son traitement anti-covid.

La biotech française Xenothera a annoncé le 3 mai le démarrage d'un essai clinique de phase 3 de son traitement anti-Covid.[…]

29/04/2021 | Traitements et vaccins
Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Une nouvelle étude relance le débat sur l'efficacité du bamlanivimab contre le covid-19

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

Covid-19 : des projets de vaccins sous forme de spray nasal pour cibler le virus dès son entrée dans le corps

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

L’Agence européenne des médicaments établit que la thrombose est un effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca

Plus d'articles