Nous suivre Industrie Techno

L'année vue par Ridha Loukil

C. Martini
L'année vue par Ridha Loukil

© D.R.

En 2008, il devrait se vendre 300 millions de micro-ordinateurs dans le monde. Le marché profite aux PC portables, dont les ventes dépasseront pour la première fois en 2009 celles des PC de bureau. L'irruption des Netbook, des machines à bas coût optimisées pour l'accès à Internet, ne fera qu'accélérer ce basculement qui a déjà eu lieu en France au troisième trimestre 2007.

L'initiative OLPC (One Laptop Per Child) de Nicholas Negroponte se concrétise par la mise à disposition des écoliers des pays en développement du XO-1. Ni disque dur, ni disque optique, ni Windows. Cette machine d'environ 1,5 kg se contente d'un écran LCD de 7,5 pouces, d'une mémoire Flash de 1 Go et d'une distribution Linux pour l'accès sans fil au Web. Sa production a démarré en novembre 2007 chez le taï-wanais Quanta Computer. Mais son coût a été revu à la hausse à près de 200 dollars. Quelque 600 000 pièces auraient été vendues non seulement dans les pays du Sud mais aussi en Occident grâce à l'opération « Offrez-en un, gardez-en un ». Une nouvelle version XO-2 est en préparation avec l'objectif de diviser par deux l'encombrement, de réduire la consommation de courant à 1 W et de baisser le prix à 75 dollars. Elle est attendue pour 2010.

À l'écart de ce projet au profit de son challenger AMD, Intel n'en mène pas moins son propre développement : le ClassmatePC. Animée par un processeur Celeron à 900 MHz, cette machine, fa-briquée par le taïwanais ECS, est vendue entre 250 et 400 dollars, selon la configuration. L'utilisateur a le choix entre un écran de 7 ou 9 pouces, un disque dur de 1,8 pouce ou une mémoire Flash de 1 à 8 Go, un logiciel Windows ou une distribution Linux. Intel travaille sur la prochaine génération équipée d'une mémoire vive étendue jusqu'à 1 Go et surtout de son nouveau processeur Atom, spécialement optimisé en performances, consommation et coût pour les Netbook. Elle devrait être lancée à la fin de l'année entre 290 et 440 dollars.

Ce concept s'étend au monde entier avec l'EeePC (voir page 26). Lancé en novembre 2007 par le taïwanais Asustek Computer (marque Asus), ce PC d'environ 1 kg dispose d'un écran de 7 pouces, d'une mémoire Flash de 4 Go et d'un logiciel Linux. Commercialisé en France par SFR à 199 euros, il connaît un succès foudroyant.

Priorité : réduire la consommation d'énergie

Selon son constructeur, il s'en est vendu un million d'unités en cinq mois. Un nouveau modèle est introduit cet été avec un écran plus grand (8,9 pouces), une mémoire Flash étendue (12 Go) et le choix entre Linux et Windows XP pour 399 euros.

L'exemple d'Asus fait des émules. Acer, propulsé par le rachat de Gateway et Packard-Bell à la deuxième place derrière Hewlett-Packard dans les PC portables, prend le train en marche. Tout comme MSI ou Emtec. Et ce n'est qu'un début. Intel recense pas moins de 25 projets. Et prévoit un marché de 40 millions de Netbook dans le monde à l'horizon 2011.

Plus mobile et plus abordable, l'informatique passe au vert. Avec une priorité : réduire la consommation d'énergie. L'initiative Climate Savers Computing, lancée il y a un an, vise à revoir la conception des ordinateurs de façon à générer une économie d'énergie de 5,5 milliards de dollars et à baisser les émissions de gaz à effet de serre de 54 Mt/an. Un PC gaspille la moitié de l'énergie qu'il consomme et un serveur le tiers. Le mauvais rendement de leur alimentation, situé entre 50 et 65 %, en est la principale cause. La nouvelle norme Energy Star 4.0 aux États-Unis exige un rendement de 80 % pour les PC et de 90 % pour les serveurs. L'initiative Climate Savers Computing va plus loin en imposant respectivement 85 et 92 % en 2010.

Dell, qui veut devenir "l'entreprise la plus verte" du secteur, avance vers cet objectif avec des PC de bureau équipés d'une alimentation certifiée 80Plus (rendement au moins égal à 80 %). Il affirme que ses ordinateurs fixes et portables sont conçus pour consommer en 2010 jusqu'à 25 % d'énergie en moins que les produits actuels. Avec son PC fixe Vostro 410, destiné aux professionnels, il promet, grâce à sa technologie d'optimisation énergétique Energy Smart, une baisse atteignant 47 %.

Dans ce contexte, la virtualisation revêt un intérêt tout particulier. Appliquée jusqu'ici essentiellement à la consolidation des serveurs, cette technologie s'étend au poste de travail. En s'appuyant sur les logiciels de VMWare, NEC propose de remplacer le PC par un client léger, réduit à un écran et un boîtier miniature, et de déporter le système d'exploitation, les applications et les données sur des serveurs. Avec ses nouveaux clients légers Quovio et sa nouvelle console d'administration Sigma System Center 2.0, le japonais promet jusqu'à 62 % d'économie d'énergie par rapport aux postes traditionnels à base de PC. Sans compter les gains en sécurité, maintenance et coût.

À cette voie radicale, soutenue par Wyse Technology, Neoware ou Sun Microsystems, IBM et HP opposent l'alternative du PC à lame, rangé dans la salle informatique à l'instar des serveurs à lame. Ne subsiste sur le bureau que l'écran et le clavier. Les économies d'énergie découlent de la centralisation de la gestion.

Une solution de consolidation de serveurs

IBM brandit lui la voie du mainframe. En plus des applications traditionnelles des gros ordinateurs centraux, son nouveau Z10 est positionné comme une solution de consolidation de serveurs. Avec une puissance de traitement de 30 000 Mips (million d'instructions par seconde), il remplace 1 500 serveurs à architecture x86 tout en réduisant de 85 % la place occupée au sol et de 80 % la consommation d'énergie. Big Blue donne l'exemple en consolidant 3 900 de ses serveurs sur 33 ordinateurs Z10 tout en augmentant sa capacité de traitement pour faire face à ses besoins futurs.

- Irruption des PC portables à bas coût optimisés pour l'accès au Net. - Vers une consolidation des serveurs et virtualisation des postes de travail. - Virage écologique avec une réduction de la consommation d'énergie.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0902

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

MOBILITÉ
Ce PC portable est un dur

MOBILITÉ Ce PC portable est un dur

... et s'utilise partout.Le PC portable NotePac Pro B300 de Kontron est conçu pour être utilisable en toutes circonstances : à l'intérieur comme à[…]

Tablet PC lumineux à technologie tactile avancée

Tablet PC lumineux à technologie tactile avancée

Automatismes et contrôle

Automatismes et contrôle

Bureautique

Bureautique

Plus d'articles