Nous suivre Industrie Techno

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

[L'année 2019 en technos] Top départ pour les constellations de OneWeb et SpaceX

Construits à Toulouse, les six premiers satellites de l'américain OneWeb ont été mis en orbite en 2019.

© Twitter // @Arianespace

L’année 2019 a été marquée par la mise en orbite basse des premiers satellites des constellations de OneWeb et SpaceX destinées à fournir internet depuis l’espace. Avec 120 exemplaires pour le second contre 6 pour le premier, la firme d’Elon Musk a pris le large. Pendant ce temps, Amazon a confirmé travailler sur un projet similaire de son côté. Nom de code : Kuiper.

Les projets de constellations de satellites en orbite basse pour fournir une couverture internet globale à bas coût se sont concrétisés cette année. SpaceX avait bien envoyé deux satellites expérimentaux de sa constellation Starlink en février 2018. Mais c’est bien OneWeb qui ouvre le bal un an plus tard avec la mise en orbite des six premiers satellites sur les quelques centaines que devrait compter sa constellation. Depuis, l’américain a certes mis en place une ligne de production à grande échelle en Floride, mais plus aucun lancement n’a eu lieu. De son côté, SpaceX en a lancé 120 en 2019, tandis qu’Amazon a dévoilé quelques détails de son projet Kuiper.

OneWeb lance les six premiers satellites de sa constellation…

OneWeb a lancé avec succès les six premiers satellites de sa constellation le 27 février. L’entreprise américaine a profité de l’occasion pour dévoiler les deux premiers clients de son futur service : l’opérateur italien de télécommunications Intermatica, et le britannique Talia qui devrait en profiter dès 2021. OneWeb a également annoncé des lancements qui devraient suivre, avec plus de 30 satellites par fusée pour atteindre une constellation de plus de 650 uintés. Mais ceux-ci se font attendre.

…et ouvre une usine 4.0 en Floride

Les six premiers satellites OneWeb lancés en février 2019 sont sortis d’une usine pilote à Toulouse. Les prochains seront construits à Merritt Island (Floride, Etats-Unis). Le 22 juillet, OneWeb Satellite - coentreprise entre OneWeb et Airbus Defense & Space - y a inauguré un nouveau site de production. Première installation à utiliser des techniques de production de masse à l'échelle industrielle pour les satellites, elle devrait produire deux satellites de communication haute performance par jour d’ici 2020. Une cadence rendue possible notamment grâce à l’installation de deux lignes de production fournies par Latesys (ex-Latécoère Services).

SpaceX frappe fort…

Les 60 premiers satellites de la constellation Starlink ont été placés en orbite à 440 km d'altitude dans la nuit du 23 au 24 mai 2019. Selon SpaceX, il s’agit de modèles « de production » différents des deux satellites de démonstrations lancés le 22 février 2018. L’entreprise d’Elon Musk entre alors pleinement dans la course aux constellations de satellites en orbite basse visant à fournir internet depuis l’espace. Il indique également que six autres lancements de 60 satellites seront nécessaires pour offrir un service minimum, et douze pour un service « modéré ». Mais les demandes d'autorisations à la Commission fédérale des communications (FCC) effectuées ces dernières années laissent apparaître l’ambition d’en envoyer 12 000.

… et en remet une couche

Le 11 novembre, SpaceX a mis en orbite une deuxième vague de 60 satellites pour sa constellation Starlink. L’entreprise indique avoir augmenté la capacité du spectre pour les utilisateurs finaux. Elle ajoute que tous les composants des satellites peuvent maintenant se dégrader à 100 % dans l’atmosphère à la fin de leur vie ou s’ils sont désorbités en cas de dysfonctionnement. Une avancée par rapport aux modèles précédents où seul 95 % des composants étaient « dégradables » dans l’atmosphère.

Avec Kuiper, Amazon est en embuscade

La rumeur courait depuis un moment. Amazon a officialisé sa demande le 4 juillet auprès de la Commission fédérale des communications américaine (FCC) : le géant du e-commerce et du cloud prévoit de déployer 3 236 satellites dans l’orbite terrestre basse pour fournir un accès internet très haut débit aux Etats-Unis et « dans de nombreux autres pays ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Pour distribuer à l’international ses antennes miniatures en bandes S et X pour satellites, la start-up issue du Centre national[…]

06/07/2020 | SpatialImpression 3D
Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Plus d'articles