Nous suivre Industrie Techno

[L'année 2019 en technos] Floraison d'usines 4.0 pour répondre à de nouveaux défis

[L'année 2019 en technos] Floraison d'usines 4.0 pour répondre à de nouveaux défis

© Thales Alenia Space

Data center, intelligence artificielle et jumeau numérique sont de plus en plus présents dans les usines. De nombreux sites de production estampillés Industrie 4.0 ont vu le jour en 2019, notamment dans des secteurs exigeants. La mise en place de ces outils répond le plus souvent à un besoin d'adaptation rapide des industriels face à de nouveaux défis sur leur secteur.

Thales, Airbus, ArianeGroup ou encore Renault... Les industriels intègrent de plus en plus les technologies du numérique sur leur chaîne de production. L'année 2019 a été marquée par l'inauguration de nouvelles usines faisant la part belle aux technologies 4.0. Portées par des secteurs particulièrement exigeants, ces outils épaulent les industriels pour répondre à des nouveaux enjeux. Que ce soit pour accélérer les cadences de production dans le domaine du spatial ou de l’aéronautique, ou, comme dans le cas de Renault, d’accompagner une réorganisation de la production, robots, data center, réalité augmentée et jumeau numérique sont désormais au coeur de l'outil de production.

Une usine hyperconnectée pour Thales Alenia Space...

Pour répondre aux nouveaux défis du secteur spatial, Thales Alenia Space a inauguré le 20 septembre à Hasselt (Belgique) un site d’assemblage de cellules photovoltaïques (PVA) pour satellites. Avec une capacité d’assemblage de 100.000 à 200.000 cellules par an selon les besoins, il s’agit de l’un des premiers sites à l’échelle mondiale à utiliser des automates programmables pour ce type de production. En outre, le site dispose d’un système de gestion des données de production, pour un contrôle qualité en temps réel. Les données sont partagées avec le site cannois de Thales Alenia Space qui conçoit les panneaux et qui peut lancer, à distance, les opérations de production.

... tandis qu'Airbus automatise l’assemblage de ses fuselages

On pourrait presque se croire sur ligne de montage automobile : dans un véritable ballet, les bras robotisés percent et rivettent en cadence les futurs fuselages de la famille A320. Sur son site d’Hambourg, Airbus a inauguré le 1er octobre une ligne d’assemblage fortement numérisée et automatisée. Une des plus avancée du groupe, selon les dires de Michael Schoellhorn, chef de l’exploitation (COO) du groupe. L’avionneur a créé un jumeau numérique de tout le process. Robots et système logistique sont entièrement connectés pour fournir le plus d’informations possible. Objectif : atteindre une production de 63 appareils par mois d’ici 2021.

Un jumeau numérique pour Renault

A l’occasion du salon Supply Chain Event, qui s’est tenu les 3 et 4 décembre à la Porte de Versailles (Paris), le constructeur automobile Renault et la start-up Cosmo Tech ont présenté un retour d’expérience sur l’utilisation d’un jumeau numérique. Celui-ci a permis de cartographier et d'optimiser les flux de production. Le constructeur automobile a pu ainsi évaluer et réorganiser sa production de moteurs pour répondre à l’évolution rapide de la demande vers des véhicules électriques ou hybrides.

L’étage supérieur d’Ariane 6 a aussi son usine 4.0

Pour intégrer l’étage supérieur de son futur lanceur, ArianeGroup a inauguré le 29 octobre à Brême (Allemagne), un site reposant sur les technologies de l’industrie 4.0. Le procédé inclut des systèmes de collectes de données en temps réel, des dispositifs en réseau, des systèmes de planification intelligents de la production, et des modèles 3D virtuels. Des lunettes de réalité augmentée permettent de restituer ces informations aux opérateurs.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Covid-19] Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo produiront 10 000 respirateurs d’ici mi-mai

[Covid-19] Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo produiront 10 000 respirateurs d’ici mi-mai

Le fabricant français de respirateurs artificiels Air Liquide pilotera un consortium constitué des industriels français PSA,[…]

[Dépistage] Volumic imprime un millier d’éprouvettes de tests du Covid-19 pour le laboratoire Cerballiance

[Dépistage] Volumic imprime un millier d’éprouvettes de tests du Covid-19 pour le laboratoire Cerballiance

[Coronavirus] L'impression 3D déploie une usine en réseau pour pallier les pénuries d'équipements à l'hôpital

[Coronavirus] L'impression 3D déploie une usine en réseau pour pallier les pénuries d'équipements à l'hôpital

Pour bien commencer la semaine : innover pour lutter contre le Covid-19

Pour bien commencer la semaine : innover pour lutter contre le Covid-19

Plus d'articles