Nous suivre Industrie Techno

L’analyse hyperspectrale au secours de la vision industrielle

Jean-François Preveraud
L’analyse hyperspectrale au secours de la vision industrielle

Visualiser l'invisible grâce à l'empreinte spectrale unique de chaque objet.

© DR

Stemmer Imaging intègre les outils d’analyse hyperspectrale de Perception Park dans sa gamme de systèmes de vision industrielle. Cela ouvre la voie à de nouvelles applications dans l’agro-alimentaire, le recyclage ou le médical.

Le spécialiste allemand de la vision industrielle Stemmer Imaging vient de signer un accord de coopération avec la société autrichienne Perception Park, pour la distribution de nouveaux systèmes de vision industrielle basés sur sa technologie Chemical Color Imaging (CCI). Grâce à cette technique, les données hyperspectrales complexes au niveau moléculaire deviennent utilisables en vision industrielle, ce qui ouvre la voie à de nouveaux champs d’applications.

Tous les objets, avec leurs propriétés chimiques et moléculaires spécifiques, laissent une signature spectrale, qui est une ‘‘empreinte’’ unique que seules les caméras hyperspectrales sont capables d’identifier. L'utilisation de systèmes hyperspectraux a été jusqu'à présent réservée aux seuls domaines de la spectroscopie et chimiométrie, la technique n’était pas encore facilement utilisable dans l’industrie.

Mais cela va changer grâce à ce nouvel accord de coopération. Perception Park a en effet développé une plate-forme générique de traitement de données, configurable et intuitive, qui met à disposition des méthodes scientifiques d'analyse hyperspectrale encapsulées, facilement applicables. Cette plate-forme fonctionne en temps réel avec une puissance de calcul de plus de 200 millions de points spectraux par seconde. Différents types de caméras peuvent être utilisés par cette plate-forme via les interfaces de vision les plus courantes : CameraLink et GigE Vision.

Voir l’invisible

Les premières applications industrielles de la technologie CCI se retrouvent dans le secteur agro-alimentaire pour par exemple discerner viande, graisse et os sur les chaînes de préparation d'aliments ou de plats cuisinés. Le domaine du recyclage des matières plastiques est aussi intéressé pour identifier et séparer les pièces en polyéthylène (PE) de celles en polypropylène (PP) en fonction de leur composition chimique.


                                L'analyse hyperspectrale permet de discerner facilement
                                    viande, graisse et os lors de la préparation de plats

Enfin des essais ont déjà eu lieu dans le domaine médical. « Des tests appliquant la technique CCI et une structure hyperspectrale nous ont déjà permis de réaliser des images d’une main humaine et de visualiser les vaisseaux sanguins qui la parcourent », explique Markus Burgstaller, PDG de Perception Park.

Des applications qui montrent que cette technologie peut apporter des solutions fiables à des problèmes jusque-là quasiment insolubles pour les industriels. Stemmer Imaging présentera pour la première fois ces systèmes lors de la première Conférence sur l’imagerie hyperspectrale dans l’industrie (Conference on Hyperspectral Imaging in Industry, CHII 2016) qui se tiendra les 15 et 16 juin 2016 à Graz (Autriche), ainsi que sur le salon Automatica 2016 qui aura lieu du 21 au 24 juin 2016 à Munich (Allemagne).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http:///www.stemmer-imaging.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles