Nous suivre Industrie Techno

L'ampoule halogène se met au régime

R. L.

Sujets relatifs :

, ,

Osram réduit la consommation de ses ampoules de 30 % tout en allongeant leur durée de vie jusqu'à 5 000 heures.

Inventeur en 1985 de la lampe fluocompacte, Osram, la filiale éclairage de Siemens, continue sur sa lancée en introduisant sur le marché les premières lampes halogènes à basse consommation. Par rapport aux halogènes standards, ces nouvelles ampoules offrent 30 % d'économie d'énergie. Ainsi, un ancien spot de 60 W peut être remplacé par un nouveau de 42 W, et un 40 W par 28 W tout en conservant le même niveau d'éclairement.

La lampe halogène fonctionne sur le même principe que la lampe à incandescence, à la différence près qu'elle renferme un gaz halogène qui ralentit l'évaporation du filament incandescent, doublant ainsi la durée de vie pour atteindre 2 000 heures. Mais la consommation d'énergie reste identique à celle d'une ampoule à incandescence. Pour la réduire, Osram fait appel à deux innovations.

La première est la technologie IRC (Infra Red Coating). Basée sur le principe de la récupération d'énergie thermique, elle consiste à déposer à l'intérieur de l'enveloppe de l'ampoule un revêtement transparent qui a la particularité de renvoyer vers le filament la chaleur qu'il émet. Du coup, le filament a besoin de moins d'énergie pour se maintenir à la bonne température de fonctionnement. Mais ce procédé n'est efficace que pour les lampes à enveloppe parfaitement ronde.

 

Le xénon pour réduire les échanges thermiques

 

Pour les autres ampoules, Osram fait appel à une seconde innovation. L'ampoule est remplie de xénon, un gaz à faible conductivité qui a le pouvoir de réduire les échanges thermiques entre le filament et l'enveloppe en verre. Il devient ainsi possible de réduire l'alimentation en courant pour la même quantité de lumière.

Si la durée de vie reste inchangée pour les lampes alimentées directement sur le secteur, elle monte à 5 000 heures pour celles alimentées à basse tension (à travers un transformateur souvent intégré dans le luminaire). Disponibles pour des puissances de 28 à 400 W, les nouvelles lampes halogènes sont proposées pour un surcoût de l'ordre de 20 % par rapport aux lampes halogènes standards.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0894

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

Dossiers

[Reportage] Plongée dans la gravimétrie quantique du laboratoire Syrte

À l’Observatoire de Paris, l’unité mixte de recherche Syrte planche sur des équipements innovants destinés[…]

21/09/2021 | RechercheStart-up
Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites techno de la fabrication d'échantillons et prototypes

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : 4 pépites qui accélèrent le travail des chercheurs

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Dossiers

Labos de recherche, tremplin pour start-up : Au III-V Lab, les machines d'épitaxie sont reines

Plus d'articles