Nous suivre Industrie Techno

L'affichage public plus grand et plus sobre

T. M.

Sujets relatifs :

, ,
L'affichage public plus grand et plus sobre

Ce panneau rétroéclairant est constitué d'un tissu jacquard mêlant fibres naturelles ou polyesters et fibres optiques.

© D.R.

Le rétroéclairage de grands écrans par tissu à fibre optique rend l'afficheur plus plat et plus économe en énergie.

Prismaflex International (Rhône), grand spécialiste de la communication extérieure, lance une nouvelle technologie d'affichage public grand format - en fait sans limitation de format. Qui plus est, le support peut être mis en forme, il est léger, très plat et consomme peu. C'est un système rétroéclairant - un éclairage arrière filtre au travers du papier ou du film vinyle portant le visuel - mais ne faisant pas usage de néons. La lumière provient en fait d'un tissu... Plus exactement, un jacquard mêlant fibres naturelles ou polyesters et fibres optiques. D'ailleurs, ce tissu bien particulier est fabriqué sur un "métier à soyeux" dont l'entreprise a fait l'acquisition.

Diffuser la lumière de la diode tout le long de la fibre

Pierre-Henri Bassouls, PDG de Prismaflex, explique : « Le tissu est produit en lés de 1,50 m, à la longueur qu'on désire. De plus, on sait jointer ces lés et leur faire épouser des formes variables. Ce tissu high-tech consomme 30 % moins d'énergie, environ 52 W/m2, qu'un éclairage néon et il est permanent. La maintenance est donc réduite. Très plat - le tissu fait 2 mm d'épaisseur - et très léger, c'est un procédé adapté à l'affichage suspendu comme dans les aéroports. »

L'art de tisser ensemble du fil et de la fibre, dûment breveté, a déjà une longue histoire. Initialement développé par le lyonnais Cedric Brochier Soieries (tissus de haute couture et textiles techniques), il avait fait l'objet d'accords de développement avec France Télécom, Citroën, Alstom. Toute l'astuce consiste à diffuser la lumière émise par une diode électroluminescente (LED) blanche tout au long de la fibre, grâce à un traitement appliqué sur cette dernière. Prismaflex a ajouté à l'innovation du soyeux lyonnais différents traitements de surface. Au final, le tissu émet une lumière uniforme avec très peu de sources lumineuses : une tous les 10 cm.

Dans le même temps, Prismaflex lance Matrix, un panneau tout numérique, basé sur la même technologie. Chaque pixel (20 x 20 cm) peut y être commandé indépendamment.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0886

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

INFORMATIQUE

Focus

INFORMATIQUE

Performances doublées pour les processeursIntel lance la série de processeurs Xeon 5500. Ils exploitent la nouvelle micro-architecture Nehalem qui[…]

01/04/2009 | AlertesInnovations
HYDRAULIQUE

Focus

HYDRAULIQUE

RECTIFICATIF

Focus

RECTIFICATIF

INFORMATIQUE

Focus

INFORMATIQUE

Plus d'articles