Nous suivre Industrie Techno

JEC 2013

L’A350 XWB, premier Airbus avec plus de 50 % de composites

L’A350 XWB, premier Airbus avec plus de 50 % de composites

A350 XWB

© source : Airbus

Hexcel  a présenté au JEC sa contribution dans la fabrication de l’A350 XWB. La structure primaire de l’avion est composée de près de 53 % de matériaux composites. 

Déjà habituée à travailler avec Hexcel,  la compagnie aérienne Airbus a fait appel au leader mondial dans le domaine de la fibre de carbone pour fournir les composites qui composent près de 53 % de la structure primaire de l’A350 XWB, notamment l’ensemble du fuselage, le caisson central de voilure, les ailes entières et l’empennage. Les structures des avions étaient habituellement principalement formées d’aluminium. Si l’A380 contenait déjà près de 23 % en masse de matériaux composites et l’A340 près de 15%, la majorité de leur fuselage était encore en aluminium. Le nouveau système de résine de fibre de carbone et le nouveau pré-imprégné (prépreg) remplacent donc principalement l’alliage aluminium-lithium, qui n'entre plus qu’à 19 % dans la composition de l’appareil, le reste étant composé de 14% de titane, 6% d’acier et 8% de divers matériaux. « Moins lourds que l’aluminium, les matériaux composites permettent de réduire le poids à vide de l’avion de près 20%, et donc réduire sa consommation », explique Thierry Merlot, vice-président & directeur général d’Hexcel. L’A350 mesure 32 mètres de long par 6 mètres de large et doit être mis en service en 2014, avec un premier avion délivré à Quatar Airways. Le Boeing 787, mis en service en 2011, intégrait déjà 50 % de matériaux composites et 20 % d'aluminium.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Le nouveau dispositif de la start-up Safety Line devrait permettre d’économiser 25 kg de carburant toutes les dix minutes pour les vols[…]

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

[Portrait] Guylain Ozzello, l'ingénieur qui révolutionne l'architecture des servovalves

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

« Notre ambition est d’aller chercher des projets deeptechs le plus en amont possible », déclare Christelle Astorg-Lépine, directrice de BLAST

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Avec UltraAir, les communications laser d'Airbus gagnent les avions

Plus d'articles