Nous suivre Industrie Techno

Kumovis lance son imprimante 3D R1, dédiée aux applications médicales

Kumovis lance son imprimante 3D R1, dédiée aux applications médicales

Le médical s'intéresse de plus en plus à l'impression 3D pour apporter des soins personnalisés. La société allemande Kumovis met sur le marché une machine haute performance dédié à ce secteur.

L’entreprise munichoise Kumovis a lancé, début août, la commercialisation de sa première imprimante 3D à haute température utilisant une technologie similaire au dépôt de fil fondu (FDM). Elle se distingue des machines classiques grâce à une chambre d'impression chauffée, qui conserve le matériau à une température de 250 °C. Cette fonctionnalité favorise la mise en œuvre de thermoplastiques techniques, comme le polyétheréthercétone (PEEK), dont la température de transition vitreuse comprise entre 145° et 160°. La chambre de l’imprimante Kumovis, permet ainsi de conserver la malléabilité des différentes couches de l’objet imprimé en PEEK, améliore leur cohésion et élimine les défauts pouvant apparaître suite à un refroidissement précoce du matériau.

Conçue pour le médical

La chambre d'impression possède également un système de filtrage des particules afin d’éviter les éventuelles contaminations des pièces. Ces deux atouts font de la Kumovis R1 un outil idéal pour la fabrication d’implants médicaux. Le PEEK est en effet un thermoplastique biocompatible et particulièrement résistant qui est de plus en plus demandé dans ce secteur. Les applications utilisant ce matériau progressent, en chirurgie, notamment pour apporter des solutions sur-mesure aux patients. Pour répondre à cette attente, la société allemande s’est associée avec le développeur du logiciel de conception assisté par ordinateur Hyperganic, qui a mis au point un outil dédié à la fabrication additive pour optimiser la précision des pièces destinées au secteur médical.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

« Power cobots » et robots mobiles, Stäubli renforce ses solutions dédiées à l’usine intelligente

En amont de ses journées de l’innovation, Stäubli a présenté de nouvelles solutions pour l’usine 4.0. Le[…]

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

Plus d'articles