Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Kiwatch, le vigile connecté

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Kiwatch, le vigile connecté

Kiwatch diffuse en streaming ce que filme une caméra de vidéo-surveillance.

© DR

Vos enfants sont seuls à la maison et cela vous stresse ? Vous êtes en réunion à l’autre bout du pays et vous voulez voir ce qu'il se passe à l’atelier ? Kiwatch propose un système plug and play de vidéo surveillance.

Cédric Williamson baigne dans les nouvelles technologies depuis quinze ans. Depuis l’agence de développement de sites web qu’il a revendue en 2000 à son travail à la Meito (Mission pour l’électronique, l’informatique et les télécommunications de l’Ouest) en passant par la direction d’agence d’une SSII, il a toujours côtoyé les TIC.

Possesseur d’une alarme domestique, il s’est dit qu’il n’était pas normal qu’avec les technologies actuelles on ne puisse pas simplement voir chez soi ou dans son entreprise. « Je trouvais les systèmes de vidéo surveillance soit très chers soit accessibles uniquement aux geeks capables de bidouiller une installation eux-mêmes », résume Cédric Williamson. Il a convaincu Laurent Rocuet, l’un de ses anciens collègues en SSII, de l’accompagner dans le développement d’un système simple et économique.

Ainsi est née Kiwatch en janvier 2011. Dix mois, un emprunt à la banque et deux levées de fonds plus tard, la start-up basée à Nantes (44) dispose d’un capital de 300 000 euros et vient de lancer son service. La caméra (fabriquée par D-Link et vendue 99 euros) fonctionne sans ordinateur. Elle se connecte en Wifi ou à l’aide d’un câble réseau (RJ45) à la box ADSL installée à domicile ou à l’entreprise.

Pour voir et écouter ce qu’il se passe à l’endroit filmé, il suffit d’entrer son identifiant et son mot de passe sur le site de Kiwatch depuis n’importe quel ordinateur ou de télécharger l’application pour smartphone (iPhone, Androïd, Blackberry).

Au-delà du simple visionnage, l’utilisateur peut enregistrer ce qu’il voit, programmer un enregistrement ou demander à ce qu’une alerte lui soit envoyée lorsque la caméra détecte un mouvement. Le lien qui lui sera envoyé alors par sms ou email lui permettra de visionner ce qu’il s’est passé après cette détection. Selon la formule, un utilisateur dispose d’un espace de stockage sur les serveurs de Kiwatch correspondant à sept ou dix jours d’enregistrement. Les vidéos sont effacées au bout d’un mois.


                      


« En une semaine, nous avons déjà dix clients pour un usage domestique et pas mal de demandes de professionnels, déclare Cédric Williamson. Notre objectif est d’atteindre cent clients le premier mois et dix mille d’ici juin prochain ». Et le PDG a déjà des idées pour la suite. Il pense à une caméra wifi d’extérieur mais aussi à d’autres services domotiques pour faire le lien entre une personne et son domicile ou son entreprise. « Peut-être à travers des robots... »

Charles Foucault.

 

Kiwatch en bref :

Création : Janvier 2011
Créateurs : Cédric Williamson et Laurent Rocuet
Implantation : Nantes
Effectif : 9
PDG : Cédric Williamson
Téléphone : 09 50 16 26 13
E-mail : contact@kiwatch.com
Site Web : www.kiwatch.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'âge d'or du Lidar

L'âge d'or du Lidar

Tiré par la baisse des coûts de production et l’émergence de nouvelles technologies, le Lidar connaît un essor sans[…]

31/12/2018 | ElectroniqueValeo
4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

4 technos pour toucher la réalité virtuelle du bout des doigts

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Analyse

Composants intelligents : comment limiter la consommation énérgétique?

Chez Ugitech, les chariots naviguent à vue

Cas d'école

Chez Ugitech, les chariots naviguent à vue

Plus d'articles