Nous suivre Industrie Techno

Kickstarter : un drone sous-marin récolte un demi-million d'euros

Baptiste Cessieux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Kickstarter : un drone sous-marin récolte un demi-million d'euros

Le petit robot est contrôlé à distance via un câble de 100 mètres. Une liaison Wi-fi est également disponible.

© OpenROV

Financée sur kickstarter en 2012, la start-up OpenROV est en train d’aboutir son projet consistant à mettre sur le marché un robot sous-marin bon marché. Après un premier prototype réalisé il y a deux ans, à monter soi-même, désormais disponible sur le marché, leur nouvelle campagne de financement est un succès. Un petit robot nommé Trident devrait se retrouver sur le marché dès novembre 2016.

Il s’appelle Trident et il peut plonger à une centaine de mètres de profondeur durant trois heures. Ce petit véhicule autonome sous-marin (AUV) lancé par l’équipe OpenROV sur kickstarter a atteint son objectif de financement (45 000 euros) en seulement... cinq minutes ! Aujourd’hui, l’équipe américaine a déjà récolté près d’un demi-million d’euros. Selon le plan de finacement annoncé par l’entreprise, le robot devrait être vendu en novembre 2016. Comparé aux autres AUV, son prix frise le ridicule : 450 euros contre plus de 10 000 € pour les engins professionnels.

Le petit engin ne paie pas de mine. Avec ses 3 kilogrammes pour 40 centimètres de long et 20 centimètres de large, le robot atteint la vitesse de 2 mètres par seconde (7,2 km/h), soit celle d’une marche rapide. Il sera livré avec un câble de 25 mètres, mais une extension à 100 mètres est possible. Et la version finale contiendra un signal Wi-Fi longue distance pour contrôler le drone sans entrave. Trois rotors assurent la maniabilité de l’engin : deux sont situés à l’arrière, permettant une propulsion rapide, et un autre se trouve à l’horizontale, au centre de l’appareil, pour lui autoriser des mouvements verticaux plus précis.

En termes de logiciel, le petit Trident utilise des standards tels que HTML5 ou WebGL, lui permettant d’être piloté depuis de nombreuses plates-formes… notamment via des lunettes de réalité virtuelle. De quoi révolutionner la découverte des fonds marins. C’est d’ailleurs cet objectif qui avait motivé la création de la première équipe d’inventeurs en 2012 : « permettre à tout un chacun de devenir chasseur de trésors sous-marin ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux[…]

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Mohamed Sabt sécurise les smartphones

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Des vêtements ultratechniques pour lutter contre le chaud et le froid

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Micro-électronique : Sabrina Fadloun explique sa thèse en 180 secondes

Plus d'articles