Nous suivre Industrie Techno

Kerlink fait communiquer les machines entre elles

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,

L’entreprise bretonne propose des solutions complètes sur le marché M2M (machine to machine) avec des produits permettant la prise de contrôle et la gestion d’équipements distants.

Kerlink en bref
- Date de création : août 2004
- SA au capital de 140 000 euros
- Créateurs : huit salariés du centre de R&D de Wavecom (à Rennes)
- Directeur : Jacques Mathé
- Lieu : Rennes Atalante (35)
- Tel : 02 99 12 29 00
- Site web : www.kerlink.fr

Kerlink a été fondée par huit salariés du centre de R&D de la société Wavecom (à Rennes). Leur entreprise se positionne comme fournisseur de solutions complètes sur le marché M2M (machine to machine). Ses produits permettent la prise de contrôle et la gestion d’équipements distants, qu’ils soient mobiles comme un véhicule ou immobiles comme un distributeur de boisson.

Le savoir-faire de cette start-up bretonne concerne notamment le développement de modules M2M communicants utilisant les technologies GSM, GPRS, EDGE, GPS… Mais aussi le développement d’applications embarquées sur les plates-formes mobiles : interfaces homme-machine, piles de protocole (Bluetooth, IP), applications et protocoles multimédia (vidéo à la demande, visioconférence).

Sa gamme de service va de l’étude de faisabilité de projet et réalisation de spécifications, à la gestion de projet et l’expertise technique en passant par la définition d’architecture de produits et le développement logiciel et matériel de produits, la réalisation et exécution de plans de validation… 

Kerlink est actuellement implantée au sein de la pépinière d’entreprises Germanium à Rennes Atalante sur le campus universitaire de Beaulieu. L’entreprise prévoit de recruter six personnes d’ici la fin 2006 et envisage alors un chiffre d’affaires de 1,4 millions d’euros.

Michel Le Toullec 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

Wallix renforce sa présence en région et s’attaque à la cybersécurité industrielle et à l'IoT

On le sait désormais : le Campus cyber ambitionne de tisser un cyber-réseau en région. Un travail qu’a déjà[…]

Rapport Kapersky sur les cyberattaques industrielles : moins nombreuses mais plus sophistiquées

Exclusif

Rapport Kapersky sur les cyberattaques industrielles : moins nombreuses mais plus sophistiquées

Le site Schneider Electric du Vaudreuil, en Normandie, toute première usine en 5G de France

Le site Schneider Electric du Vaudreuil, en Normandie, toute première usine en 5G de France

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

Comment Renault va déployer la RFID active pour suivre 500 000 emballages dans 8 usines européennes

Plus d'articles